Articles taggés avec ‘Valéria Bruni Tedeschi’

Joyeux anniversaires

Dimanche 16 novembre 2014

Sœur Emmanuelle, née Madeleine Cinquin est née le 16 novembre 1908 à Bruxelles (Belgique) elle aurait 106 ans

pour en savoir plus cliquez ici

L’acteur français Jacques Gamblin, est né le 16 novembre 1957 à Granville (Manche).

Le footballeur français devenu entraîneur, Antoine Kombouaré est né le 16 novembre 1963 à Nouméa en Nouvelle-Calédonie

L’actrice italo-française, également scénariste et réalisatrice, Valeria Bruni-Tedeschi est née à Turin le 16 novembre 1964.

Le château de son frère avec sa mère

Vendredi 1 novembre 2013

Un Château en Italie est le 4e long métrage de Valéria Bruni Tedeschi qui fut présenté en sélection officielle à Cannes dernier.  Mélange autobiographique et fiction, comédie et tragédie, ce film lui ressemble comme deux gouttes d’eau lorsqu’elle met de talons hauts et essaye de marcher avec , il est en perpétuel rupture, du rire aux larmes. Cet hommage à son frère qui est mort du sida et une histoire d’amour qui lui a sauvé la vie. Le lieu est primordial parce que c’est le véritable château où la famille Bruni a vécu avant de quitter l’Italie à cause de la menace des brigades rouges. Curieusement ce film sort à deux jours de la Toussaint et Valéria pour tourner ce film a fait appel àMarisa Borini sa mère actrice et concertiste mais aussi à son ex Louis Garrel.

Filipo Timi reçu avec Valéria et sa mère sur le plateau du grand journal, une première pour les deux femmes,  présente la réalisatrice comme une sorte de mixte entre Woody Allen et Nanni Moretti, excusez du peu. Voilà une histoire qu’elle a écrite avec Agnès de Sacy et Noémie Lvovsky et tourné en deux fois pour rendre le film plus crédible. Après de nombreux montages sous l’oeil attentif et professionnel de sa mère, voilà la version définitive qui sort sur nos écrans, un film de femmes puisque elle a travaillé avec une femme pour la photo, la décoration mais aussi les costumes. La mort d’un fils est chose inconsolable, ce film fut donc pour Marisa Borini un nouveau calvaire mais elle  avait dit après la lecture du scénario :”ça va être très dur, mais je ne veux pas que quelqu’un d’autre le fasse, je ne veux pas que quelqu’un d’autre aille au cimetière de famille…” Quel bel hommage à ce fils et ce frère qui leur manque toujours autant à ce jour.