Articles taggés avec ‘Bozidar MalKovic’

Il est né un 20 avril

Jeudi 20 avril 2017

Bozidar MalKovic

L’entraîneur de basket-ball serbe Božidar « Boža » Maljković, est né le 20 avril 1952 à Otočac.

Joyeux anniversaire

Mercredi 20 avril 2016

Bozidar MalKovic

L’entraîneur de basket-ball serbe Božidar « Boža » Maljković, est né le 20 avril 1952 à Otočac.

Il y a 20 ans Limoges fut la capitale de l’Europe

Mercredi 17 avril 2013

Bozidar MalKovic

A Limoges c’est la fête du CSP 20 ans après. Pour tous les amoureux du basket, Limoges a été  le 15 avril 1993 la véritable capitale de l’Europe dans ce sport. Émissions spéciales avec les anciens, les gloires passés  comme Dacoury ou Forte qui sont interviewer sur France Bleue, FR3, et l’on voit fleurir des publications et un livre pour l’occasion L’Équipe ressort ses archives, et il est fort rare de voir Limoges en tête de gondoles à part pour parler des pommes ou des belles limousines à la robe de feu. Et oui à cette époque on oubliait même que Limoges était la capitale des arts du feu, on occultait tout au nom du basket divin, le CSP était connu mondialement et Limoges pour l’occasion. Quand on est Limougeaud,  comment échapper à cette déferlante à qui l’on consacra des budgets pharaoniques pour acheter des américains. Les stars étaient dans les rues et séduisaient nos plus belles femmes, ils nous prenaient de haut. On avait le sentiment que Limoges, ville rebelle par excellence, avait vendu son âme et ne se résumait qu’à ça, le basket. Comme toujours pour être fidèle à mon personnage, je n’ai pas profité de cette aubaine pour portraiturer ces demi dieux. Dacoury est l’exception, j’en avais réalisé deux versions pour son jubilé  qui sont restés du reste très confidentielle.


Richard Dacoury

Cette gloire a laissé un goût amer, déjà aux nombreux contribuables qui ont estimé que Limoges ne pouvait pas se payer une danseuse comme le CSP à vitam eternam. Après cette heure de gloire, ce ne fut que grandeur et décadence. Jalousé, Limoges s’est rangée petit à petit à la normalité et a disparu, faute de finances suffisantes agrémentée de parfum de scandale et de malversations.


Il n’en reste pas moins que le CSP a permis à de nombreux limougeauds de vivre l’ivresse des sommets et nombreux sont les nostalgiques de cette période de gloire dont je ne suis point.