Articles taggés avec ‘Jean- Jacques Bourdin’

Il est né un 15 juin

Mercredi 15 juin 2022

Johnny Hallyday

Le chanteur, compositeur et acteur français, Jean-Philippe Smet, dit Johnny Hallyday, est né le 15 juin 1943 à Paris.

Claude Pierre Espinasse, dit Claude Brasseur, est un acteur français né le 15 juin 1936 à Neuilly-sur-Seine et mort le 22 décembre 2020 à Paris 14ᵉ

Jean-Jacques Bourdin, né le 15 juin 1949 à Bois-Colombes, est un journaliste et animateur de radio et de télévision français. De 2001 à 2020, il est l’animateur de l’émission matinale Bourdin Direct diffusée sur RMC, RMC Découverte et BFM TV.

Guy Bedos, né le 15 juin 1934 à Alger et mort le 28 mai 2020 à Paris, est un humoriste, artiste de music-hall, acteur et scénariste français.

Hugo Pratt, nom de plume d’Ugo Eugenio Prat, né à Rimini en Italie le 15 juin 1927 et mort à Pully en Suisse, le 20 août 1995, est un auteur de bande dessinée italien. Son œuvre la plus connue est Corto Maltese, qui a largement dépassé le champ de la bande dessinée.

Moi Président anormalement maso

Mardi 6 mai 2014

Voilà deux ans jour pour jour que François Hollande a été élu pour le pire et le meilleur. A priori le meilleur se fait attendre et le pire continue, signe et persiste au quotidien. C’est à croire que les français élisent un président pour mieux le détester. Pensait-on que François Hollande était un père Noël normal. Que nenni, la situation est telle qu’il ne suffit pas d’un coup de baguette magique pour modifier un avenir pas rose du tout.  Au niveau communication, le président le plus impopulaire de la Ve Républque a de bien curieuses manières de tenter de recoller à sa base. Que lui a-t-il pris d’aller sans garde-fou mettre les mains dans le cambouis comme personne avant lui ne l’avait fait et pour cause. Jean-Jacques Bourdin a du mal a contenir le plaisir sans bornes qu’il lui est offert de déstabiliser celui que tout le monde ou presque déteste. Il tire avec un sadisme partisan sur l’ambulance Hollande, piétine le Président comme un homme à terre normal. Quant au jeu des questions réponses en direct avec les aigris du système, c’est là un véritable jeu de massacre qui s’en suit. Que peut-il rester, si ce n’est un immense malaise et un doute supplémentaire après ce lynchage médiatique consenti. En plus du retournement économique, le président comptait-il, avec cet exercice de communication sans filet, retourner l’opinion publique ? Bien étrange show en live d’un Président élus par des français individualistes râleurs,impatients et amnésiques, qui ne croient plus en rien, surtout pas à la politique et plus en lui. Si l’on en croit Thomas Thevennoud : ” Tous ceux qui, dans son propre camp, ont sous estimé Hollande, s’en sont toujours mordus les doigts”. Nous voulons bien le croire, mais franchement il va falloir qu’il compte sur sa légendaire baraka pour que la sauce prenne et vite. Deux ans après son accession au pouvoir, nous découvrons avec stupeur, qu’en plus d’avoir choisi un éternel optimiste, nous avons élu un président anormalement maso.