Articles taggés avec ‘Michel Desjoyeaux’

Il est né un 16 juillet

Samedi 16 juillet 2022

Gareth Bale

Le footballeur international gallois, Gareth Bale, est né le 16 juillet 1989 à Cardiff. Il évolue au Real Madrid.

Michel Desjoyeaux

Michel Desjoyeaux, surnommé « le professeur », est un navigateur français, né le 16 juillet 1965 à Concarneau, Finistère.

Christophe Rocancourt

Christophe Rocancourt, né le 16 juillet 1967 à Honfleur, est un escroc français. En 2000, il accède à la notoriété lors de son incarcération aux États-Unis, pays où il avait extorqué de l’argent à diverses

François Gabart remporte “l’Everest des mers”

Lundi 28 janvier 2013

A seulement 29 ans, le charentais François Gabart remporte le Vendée Globe 2012-2013 surnommé l’Everest des mers. On serait tenté de dire “aux innocents les mains pleines”, mais ce serait méconnaître ce jeune skipper et minimiser la véritable performance qu’il vient de réaliser. Même s’il n’a pas gagné aucune grande classique, il n’a jamais cesser d’arpenter les mers depuis 23 ans. Ce jeune ingénieur, gros travailleur et déterminé, même s’il a su tirer le meilleur de ses mentors, Kito de Pavant ou Michel Desjoyaux, l’unique navigateur à avoir remporté deux fois le Vendée Globe, c’est avant tout une fantastique maîtrise personnelle .

Avec une course réalisé en 78 j, l’élève dépasse le maître, en améliorant le record de Michel Desjoyeaux qui avait réalisé le tour du monde en solitaire sans assistance en 84 jours en 2009. La grande déception sera certainement celle d’Armel le Cléac’h qui lors de sa deuxième participation finira encore second mais cette fois ci dernière l’élève. Ce fut pour ces deux skippers un duel de titans des mers de près de deux mois et  jusqu’au dernier jour.

Pour la première fois, non seulement un homme, mais deux hommes sont passés sous la barre mythique des 80jours. François Gabart, baptisé “le petit Mozart de la voile”, va bientôt pouvoir savourer sans retenues son retour sur terre dès qu’il aura dépassé le coup de tabac médiatique à venir.

L’Everest des mers

Lundi 12 novembre 2012

Armel Le Cléach, dit Memel ou le Chacal, un des favoris de cette nouvelle édition

La nouvelle édition du Vendée Globe 2012-2013 met sur la ligne de départ 20 navigateurs, dont une seule femme, pour une course en solitaire autour du monde. Cette course, très populaire, part des Sables d’olonne sur les cris et les sifflets d’encouragement de milliers de fans de voile. Cette compétition née en 1989 est organisée seulement tous les quatre ans et surnommé par les spécialistes l’Everest des mers.

Michel Desjoyeaux avait remporté pour la deuxième fois le Vendée Globe 2008 en 84 jours 3heures 9 minutes et 8 secondes, de quoi faire pâlir Jules Vernes et son tour du monde en 80 jours.  Il ne se remet pas en lice mais son record est à battre et pourtant nous savons dès à présent que 40 à 60 % ne finiront pas la compétition, puisqu’elle est sans aucune assistance et si une avarie ne peut pas être réparée par le skipper, ce dernier est contraint d’abandonner. Vincent Riou, 40 ans, ce marin hors pair est l’un des grands favoris qui a déjà gagné cette compétition en 2005. C’est sa troisième participation et il en quête d’une deuxième victoire étant le seul à pouvoir égaler le record de Michel Desjoyeaux. Cette nouvelle édition prouve encore une fois que c’est une course de “vieux” et d’hommes. En effet 19 hommes sur 20 et la majorité des marins a plus de 40 ans. Cela prouve, s’il le fallait, que c’est une épreuve intimement liée à l’expérience, c’est la recherche du graal de la vie d’un vieux loup de mer. Seulement 19 concurrents se sont élancés, Bertrand le Broc a dû différer son départ à cause d’une avarie.  Le golf de Gascogne sera comme d’habitude une étape déterminante, avec son lot de casses,  pour entrer en confiance dans la course. Marc Guillemot après un grand choc a décidé de faire demi tour pour faire le point. Malheureusement  pour lui l’aventure est dès à présent finie .Comme d’habitudes les premiers aléas sont de la partie.  Souhaitons bon vent et rendez-vous dans trois mois maintenant. Il faut savoir que la mer reste le principal et le plus redoutable adversaire de ces 20 skippers qui se sont maintenant seuls pour maîtriser ses éléments.

Jourdain jette l’éponge par-dessus bord

Mercredi 4 février 2009

Voilà une décision bien cruelle à 1000 milles de l’arrivée après 84 jours de navigation, Roland Jourdain choisit la voie de la sagesse . Le skipper qui naviguait privé de bulbe de sa quille depuis jeudi risquait à tout moment de chavirer. Obligé de remplir ses ballast (réservoirs d’eau qui stabilisent le bateau), il naviguait en surveillant attentivement le gîte de son bateau, une combinaison de survie à portée de la main. Bilou fut le seul skipper à tenir tête à Desjoyeaux dans les mers du sud, Jourdain était revenu à moins de 50 milles du leader après le Cap Horn. Mais là ce n’est plus jouable compte tenu que la météo annonce du 50 nœuds de vent avec 10 mètres de houle. Il est le 19e abandon du Vendée Globe sur 30 participants. Peu importe de gagner, l’essentiel n’est-il pas de participer et Bilou l’a fait jusqu’à l’extrême de ce qu’un marin peut endurer.

Desjoyeaux un nouveau record

Mardi 3 février 2009

Victoire en 84 jours 3heures 9 minutes et 8 secondes, de quoi faire pâlir Jules Vernes et son tour du monde en 80 jours. Le navigateur en s’adjugeant un second Vendée Globe après avoir gagné le premier en 2000, établit du même coup un nouveau record. Très attendu par près de 125 000 personnes, il a déclaré “L’arrivée est agréable, on a même eu droit à un petit rayonde soleil”. Harcelé par les médias, il raconte que “Le Vendée Globe, ça dure tois mois et tous les jours il vous arrive des merdes, des petites et des grosses !” Il répond aussi à l’emporte-pièce : “J’ai envie de quoi maintenant ? Que vous me foutiez la paix” . Après avoir profité à fond de sa vie de marin, il va retrouver les joies d’une vie familiale ordinaire. Nous  souhaitons donc maintenant à Michel Desjoyeaux, une bonne vie de terrien avec sa femme et ses trois enfants.