Articles taggés avec ‘Natalie Nougayrède’

Elle est née un 29 mai

Mercredi 29 mai 2019

Natalie Nougayrède

La journaliste française, Natalie Nougayrède, est née le 29 mai 1966 à Dijon. Elle est spécialiste des questions internationales, notamment de l’Europe orientale et de l’espace post-soviétique. Elle a été directrice du journal Le Monde de mars 2013 à sa démission le 14 mai 2014.

Joyeux anniversaires

Dimanche 29 mai 2016

Natalie Nougayrède

La journaliste française, Natalie Nougayrède, est née le 29 mai 1966 à Dijon. Elle est spécialiste des questions internationales, notamment de l’Europe orientale et de l’espace post-soviétique. Elle a été directrice du journal Le Monde de mars 2013 à sa démission le 14 mai 2014.

Jean-Pierre Escalettes

Jean-Pierre Escalettes, est né le 29 mai 1935 à Béziers (Hérault).Il fut le président de la Fédération française de football du 12 février 2005 au 23 juillet 2010.

L’ex directrice du Monde se reconvertit

Mardi 9 septembre 2014

L’ex directrice du monde rebondit avec The Guardian dans lequel elle devient éditorialiste à partir du 1er octobre prochain. A savoir que cette journaliste brûlé au bûcher des vanités est par ailleurs parfaitement bilingue et c’est de ce fait une bonne recrue pour le journal outre chanel. Elle avait déclaré lors d’un printemps houleux :«J’ai décidé de quitter Le Monde pour aller vers de nouveaux horizons». Maintenant nous sommes fixés sur les options de Natalie Nougayrède.

Le Monde en crise

Mercredi 7 mai 2014

Nous voilà bien loin du 1 mars 2013, où Natalie Nougayrède était élue directrice du Monde avec 79,4% des voix de la société des rédacteurs, obtenant un véritable score de dictateur. C’est un peu du reste ce qu’on lui reproche, un peu plus d’un an après,  et 7 rédacteurs en chefs sur 11 viennent hier de donner leur démission. Cette spécialiste des pays de l’est ne mâche pas ses mots face à cette fronde et traite ces rebelles de putschistes, bonjour l’ambiance. A priori l’affaire n’est pas récente mais vient d’atteindre  son paroxysme avec ce sabordage du paquebot Monde qui met en cause la directrice  et son adjoint Vincent Giret. Pour les insurgés, il s’agit d’un dysfonctionnement de la gouvernance lié à une “absence de confiance et de communication” affectant la méthode et l’organisation. Pour faire plus simple, un journaliste résume l’affaire en déclarant que Natalie Nougayrède “ne sait pas travailler collectif ” et que cela engendre de gros problèmes de partage du pouvoir. Rien de nouveau sous le soleil au Monde comme ailleurs, nous sommes en présence d’une lutte d’influence. Après des conflits larvés entre le Monde papier et le Monde numérique, les résistances tournent au  blocage puisque toutes avancées ou compromis de la direction sont jugés insuffisants. La balle est maintenant dans le camp du trio des actionnaires, Pierre Bergé, Xavier Niel et Mathieu Pigasse, qui avaient plus ou moins imposés Natalie Nougayrède, et qui pourraient ne pas lui renouveler leur confiance. La femme à priori est encore loin d’être l’avenir de l’homme, comme le déclarait Aragon chanté par Ferrat, dans le monde, avec ou sans majuscule,  qui génère de biens jolis paniers de crabes, avec ou sans jupons.