Articles taggés avec ‘Béatrice Dalle’

Elle est née un 19 décembre

Mercredi 19 décembre 2018

Béatrice Dalle

L’actrice française Béatrice Dalle, de son vrai nom Béatrice Françoise Odona Cabarrou, est née le 19 décembre 1964 à Brest.

Elle est née un 19 décembre

Lundi 19 décembre 2016

Béatrice Dalle

L’actrice française Béatrice Dalle, de son vrai nom Béatrice Françoise Odona Cabarrou, est née le 19 décembre 1964 à Brest.

Ils sont nés un 19 décembre

Samedi 19 décembre 2015

Béatrice Dalle

L’actrice française Béatrice Dalle, de son vrai nom Béatrice Françoise Odona Cabarrou, est née le 19 décembre 1964 à Brest.

Karim Benzema

Le footballeur professionnel Karim Benzema est né le 19 décembre 1987 à Lyon

Joyeux anniversaires

Vendredi 19 décembre 2014

L’actrice française Béatrice Dalle, de son vrai nom Béatrice Françoise Odona Cabarrou, est née le 19 décembre 1964 à Brest1.

Le footballeur professionnel Karim Benzema est né le 19 décembre 1987 à Lyon.

Après Baise moi, Bye Bye Blondie

Mercredi 21 mars 2012

Un livre ou un film de Virginie Despentes ,c’est toujours un événement à ne pas manquer.  Cette semaine sort sur nos écrans son deuxième long métrage, Bye Bye Blondie, douze ans près Baise moi. Née durant l’année érotique Virginie Despentes sait de quoi elle parle, ayant fait tous les métiers même le plus vieux du monde. Le viol, la pornographie, l’univers lesbien, les drogues et ses délires, les punks et l’enfermement tout cela fait partie de son univers, c’est pour elle une trame où elle tisse avec brio ses mots où ses images. En 2000. Baise moi fut le film qui avait conclue le siècle de violence dans lequel elle est née. Elle avait tapé très fort, surtout là où ça fait mal, en plein dans les yeux. Coralie l’actrice X qui jouait, dans ce road movie très noir, interdit au moins de 18 ans et interdit dans de nombreux pays, s’est suicidée en 2007. La polémique qu’avait soulevé son premier film a fait que ce ne fut pas simple pour elle de réitérer l’expérience long métrage et de  de financer Bye bye Blondie. Pourtant si ce film parle toujours de l’univers lesbien, il est à l’opposé du précédent. Le parti pris de Virginie Despente cette fois ci est tout autre, il s’agit de suggérer et de ne rien montrer. Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart voilà, un casting de charme et de choc, entre deux images, deux tempéraments et deux cultures. Les actrices n’avaient jamais, jusqu’à ce jour, travaillé ensemble et c’est une merveilleuse occasion de les voir sous la direction d’une Virginie Despentes murie et qui continue son parcours hors norme. Vous aimez ou vous n’avez pas peur d’être dérangé, vous avez envie de découvrir un véritable univers, c’est le film à voir cette semaine.