Articles taggés avec ‘Gérard de Villiers’

Ils sont nés un 8 décembre

Mardi 8 décembre 2015

Gérard de Villiers

l’écrivain, journaliste et éditeur français, Gérard de Villiers, est né à Paris le 8 décembre 1929. Il aurait 86 ans. Pour en savoir plus cliquez ici

Gérard Holtz

Le journaliste sportif français Gérard Holtz, est né le 8 décembre 1946 dans le 10e arrondissement de Paris.

Joyeux anniversaires

Lundi 8 décembre 2014

l’écrivain, journaliste et éditeur français, Gérard de Villiers, est né à Paris le 8 décembre 1929. Il aurait 85 ans.  Pour en savoir plus cliquez ici

l’acteur, réalisateur, scénariste et compositeur américain, David Carradine, est né le 8 décembre 1936 à Hollywood, Los Angeles, Californie. Il aurait 88 ans. Pour en savoir plus cliquez ici

Le journaliste sportif français Gérard Holtz, est né le 8 décembre 1946 dans le 10e arrondissement de Paris.

Le joueur de rugby à XV international français, Sébastien Chabal, est né le 8 décembre 1977 à Valence (Drôme)

Les images de la semaine selon Nalair

Dimanche 10 novembre 2013

Le prix d’un montant actualisé à 10 euros que les lauréats font encadrer Comme quoi ce prix prestigieux n’est pas censé nourrir son homme  mais l’auréoler de lauriers littéraires et sera acheté par les riches.

Contrairement à Gérard de Villiers jamais reconnu dont chaque nouvelle aventure de SAS se vendait à plusieurs millions d’exemplaires au travers du monde…souvent acheté par les pauvres.

Hier vente aux enchères de 37 clichés sexys d’une jeune étudiante en danse  âgée de 18 ans

Seulement voilà cette jeune étudiante est devenue la célébrissime  Madonna, on comprend mieux pourquoi cela fait la une des journaux à potins.

Fin de mission pour un réac à succès

Mardi 5 novembre 2013

Ancien journaliste à Paris Mach il s’était reconverti dans l’écriture de livre d’espionnage qu’il, au grand dam de la nomenclatura littéraire, vendait par millions. C’était une machine à écrire et produisait de l’ordre d’un livre par trimestre. Son art était celui d’être au courant de tout dans le monde secret et louche de l’espionnage et de la géologique mondiale. Il avait une technique imparable, il partait sac au dos à la rencontre d’une nouvelle aventure de SAS, notant méthodiquement l’ambiance d’une ville et en profitait pour rencontrer ceux qui, le sachant écrivant et non journaliste, lui donnaient des tuyaux. Il a connu le mépris de celui qui vend des livres de gare, n’hésitant pas pour distraire de  pimenter l’aventure de SAS le prince Malko d’aventures érotiques. La sauce a pris puisque ce bourreau de travail a écrit 200 livres et venait de sortir le dernier en octobre, SAS, «La Vengeance du Kremlin». Le moule est cassé puisque Gérard de Villiers vient de s’éteindre, comme l’on dit pudiquement, des suites d’une longue maladie le 31 octobre à 83 ans. Il eut aimé plus ample  reconnaissance, pour flatter son ego de vieux machiste. Curieusement c’est lors de sa dernière année de vie qu’il eut coup sur coup deux interviews, l’une du New-York Times et l’autre peut être en réaction du Monde. Ce grand conteur d’aventures pour adultes à la Ian Flemming avait un côté réac notoire mais avait une recette pour le succès dont il ne s’est jamais départit. Les livres du  Prince Malko Linge, le fameux SAS se sont certainement vendus à plus de 120  millions d’exemplaires, tout cela dans l’indifférence permanente des médias et du monde littéraire. Lui-même n’était pas dupe mais riche d’être un écrivain populaire.