Articles taggés avec ‘Mathieu Almaric’

Il est né un 25 octobre

Jeudi 25 octobre 2018

Mathieu Almaric

l’acteur et réalisateur français Mathieu Almaric est né le 25 octobre 1965 à Neuilly-sur-Seine55

Il est né un 25 octobre

Mardi 25 octobre 2016

Mathieu Almaric

l’acteur et réalisateur français Mathieu Almaric est né le 25 octobre 1965 à Neuilly-sur-Seine

Il est né un 25 octobre

Dimanche 25 octobre 2015

Mathieu Almaric

l’acteur et réalisateur français Mathieu Almaric est né le 25 octobre 1965 à Neuilly-sur-Seine

On est jamais mieux servi que par soi même

Samedi 17 mai 2014

Il semble que de plus en plus d’acteurs passent derrière la caméra et c’est le cas pour pas moins de 5 films qui seront visionnés cette année à Cannes. Mathieu Almaric dans le cadre de la sélection Un certain regard, présentera, La chambre bleue, un film adapté du roman éponyme de Georges Simenon. Mais cet acteur réalisateur n’est pas à son coup d’essai, puisqu’il offre ici son 6e long métrage dont il fut aussi coproducteur. Il sera opposé dans le cadre de cette compétition à l’acteur Ryand Goslings qui vient de réaliser Lost River mais encore à Asia Argento qui pour son 3e long métrage, L’Incomprise, nous offre un véritable autoportrait cinématographique. Quant à Mélanie Laurent, elle a réalisé Respire son deuxième film présenté lors d’une séance spéciale de la Semaine de la Critique. Mais le plus étonnant reste ce western The Homesman, de Tommy Lee Jones qui a été sélectionné en compétition officielle.  Tout comme Mathieu Almaric l’acteur américain s’offre ici un rôle à sa mesure, mais ne dit-on pas que l’on est jamais mieux servi que par soi même.

Vénus avait posé sa fourrure

Jeudi 30 mai 2013

Polanski à près de 80 printemps, nous offre lors du 66e festival de Cannes et d’un printemps pourri, sa dernière œuvre, très autobiographique. Il pose face aux journalistes enlaçant son actrice, Emmanuelle Seigner, splendide et sexy dans une robe rouge  comme le tapis qu’ils foulent, au décolleté vertigineux. Près d’eux Mathieu Almaric, son jumeau cinématographique, quelques cm plus grand et plus jeune aussi, dont Roman Polanski a fait son double dans ce huit clos, qui donne la réplique à sa femme dans la vie. Le projet de son film, « La vénus à la fourrure », est né justement lors du 65e festival de Cannes quand Polanski lit la pièce de théâtre de David Ives elle-même inspiré du roman de l’autrichien Leopold von Sacher-Masoch, Vénus aux fourrures.

Voilà donc les relations sado-maso entre un metteur en scène, qui n’est autre que lui, et de sa comédienne, mais aussi de sa femme. Ce film sort totalement des sentiers battus, il est dans la continuité d’un cinéma d’auteur qui est de plus en plus rare actuellement . C’est un film à découvrir absolument pour cet aspect certes mais aussi pour un thème aussi sulfureux que le décolleté d’Emmanuelle.