Articles taggés avec ‘Françoise Hardy’

La Jeune et Jolie Marine Vacth crève l’écran

Mercredi 21 août 2013

Jeune et Jolie, tout un programme ,  pourtant ce nouveau film de François Ozon n’a pas manqué de déranger la croisette lors de sa sortie en compétition à Cannes en mai dernier. Il faut dire que le thème est plutôt sulfureux. C’est l’histoire d’Isabelle que l’on suit sur quatre saisons et quatre chansons de Françoise Hardy, de ses premiers amours à 16 ans aux premières transgressions comme la prostitution. Ce qui met certainement le plus mal à l’aise , c’est que rien ne permet de comprendre les motivations profondes du personnage. Isabelle est portée à l’écran par Marine Vacth, véritable révélation du film. La caméra suit Isabelle et embrasse son point de vue, ses silences aussi. Voilà un film qui ne manque pas de poser des questions sur le rôle de la prostitution via Internet à la portée de chaque jeune fille. François Ozon, l’enfant terrible du cinéma, filme comme personne les femmes et reste égal à lui même en tant que découvreur de talents. Marine Vacth est une pépite que bon nombre de réalisateurs vont se disputer, mais elle prévient du haut de ses 23 ans : “Je ne souhaite pas tourner pour tourner”. Qu’on se le dise !

Lou Doillon crie Victoire

Samedi 9 février 2013

Belle surprise hier au soir pour Lou Doillon qui seulement cinq mois après la sortie de son premier album Places obtient un Victoire de la musique de la meilleure interprète artiste féminine de l’année 2013.  C’est avec un cri de joie qu’elle en informe sa mère Jane Birkin, en duplex depuis Monaco, en  lançant :”Mum, I got it !” (“Maman, je l’ai !”). Il faut dire que dans sa catégorie il y avait des célébrités comme Céline Dion, Françoise Hardy ou la grande Sophie, c’est donc pour elle un sacré encouragement. Places fut entièrement écrit et composé par elle et Etienne Daho à la production. Ce dernier l’a littéralement révélé et su la mettre en confiance pour quelle donne le meilleur d’elle.  Car la jeune femme doute beaucoup ayant tendance à se prendre pour le vilain petit canard d’une famille prestigieuse.  Du reste cela se sent quand elle confie : “jusqu’ici, je me disais que je n’avais pas le même karma que ma sœur et ma mère (Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin).” C’est un peu aussi le cas de l’interprète masculin, Dominique A,  qui a obtenu le victoire, mais lui après des années d’une carrière atypique ou il avait fini par désespérer d’obtenir une quelconque reconnaissance. Voilà ce qu’il en dit :” Pendant vingt ans, j’ai pensé que j’étais un looser. On me récompense sur la durée, pour une carrière en marge. Je suis aimé par peu de gens pour le moment, mais ils me donnent beaucoup d’amour”. Mais les grands gagnants de la soirées sont les nantais C2C , qui eux ne doutaient de rien, puisqu’ils ont empoché pas moins de 4 Victoires, comme cela pas de jaloux. Il faut dire que ce groupe a tout de même vendu 195 000 exemplaires de leur premier album. Si l’album s’appelle Tetra qui veut dire, c’est un signe, ce dernier est plutôt encourageant.

Jacques Dutronc, et moi, et moi, émoi

Vendredi 15 janvier 2010

jacques-dutroncC’est donc parti pour 52 dates, jusqu’au 27 mai prochain. Jacques Dutronc, âgé de 66 ans, après 17 ans d’absence, fait ce qui sera peut être son ultime retour sur scène. C’est son guitariste de fils, Thomas, qui l’a convaincu de remonter sur les planches. A la base, père et fils devaient jouer ensemble, il n’en sera rien, même si Thomas l’accompagnera probablement durant certains concerts. Lors de ses cinq shows parisiens au Zénith, du 12 au 16 janvier, d’autres stars de la chanson et du cinéma devraient le rejoindre, notamment : Etienne Daho ou Vincent Lindon, mais le doute subsiste en ce qui concerne Françoise Hardy. Pour le plus grand plaisir de ses fans, Dutronc interprétera chaque soir, au minimum 24 titres de la pop française, tous incontournables comme : Il est cinq heures (Paris s’éveille), Les Cactus, L’opportuniste, Et moi, et moi et moi. L’œil malicieux derrière les Ray Ban, un cigare à la main, la voix est là, un peu plus grave, mais tellement présente.