Articles taggés avec ‘Franz-Olivier Giesbert’

Il est né un 18 janvier

Vendredi 18 janvier 2019

`

Franz-Olivier Giesbert

L’ éditorialiste, biographe, présentateur de télévision et romancier franco-américain, exerçant en France, Franz-Olivier Giesbert (parfois abrégé « FOG »),est né le 18 janvier 1949 à Wilmington dans l’État du Delaware (États-Unis).

Il est né un 18 janvier

Mercredi 18 janvier 2017

Franz-Olivier Giesbert

L’ éditorialiste, biographe, présentateur de télévision et romancier franco-américain, exerçant en France, Franz-Olivier Giesbert (parfois abrégé « FOG »),est né le 18 janvier 1949 à Wilmington dans l’État du Delaware (États-Unis).

Ils sont nés un 18 janvier

Lundi 18 janvier 2016

Franz-Olivier Giesbert

L’ éditorialiste, biographe, présentateur de télévision et romancier franco-américain, exerçant en France, Franz-Olivier Giesbert (parfois abrégé « FOG »),est né le 18 janvier 1949 à Wilmington dans l’État du Delaware (États-Unis).

Kevin Costner

l’ acteur, réalisateur, chanteur et producteur de cinéma américain Kevin Costner est né le 18 janvier 1955 à Lynwood, en Californie, (États-Unis).

Joyeux anniversaire

Dimanche 18 janvier 2015

L’ éditorialiste, biographe, présentateur de télévision et romancier franco-américain, exerçant en France, Franz-Olivier Giesbert (parfois abrégé « FOG »),est né le 18 janvier 1949 à Wilmington dans l’État du Delaware (États-Unis).

l’ acteur, réalisateur, chanteur et producteur de cinéma américain Kevin Costner est né le 18 janvier 1955 à Lynwood, en Californie, (États-Unis).

Le Point fait écoper le président de l’UMP qui prend l’eau

Mardi 4 mars 2014


Sa riposte est convenue. L’avocat entre en un long réquisitoire devenant à terme procureur et faisant le procès de la presse qui ose l’embêter. Il se la joue Président qui convoque la presse pour  lui remonter les bretelles. Il geint, se victimise et nous expliquer qu’on a commis le crime de les majesté en le trainant dans la boue avec des procédés digne de l’inquisition, lui l’homme intègre qui se met en défenseur de la transparence, tout en nous embrouillant pour ne pas répondre à ce qui lui ai demandé.

Sans jamais le nommer les qualificatifs comme “Tartuffe, bouffi d’orgueil”claque à l’encontre de Franz Olivier Giesberg.

Quant à Etienne Gernelle directeur de l’hebdomadaire le Point, ce dernier se dit mari de n’avoir pas eu de réponse digne de ce nom . Il précise par ailleurs que depuis que le journal le Point est né en 1972, ces membres n’ont servi la soupe à personne et le rôle d’une presse indépendante et faire un travail d’enquête sur les pouvoirs quels qu’ils soient, de droite ou de gauche. Par ailleurs, l’enquête continue et les publications avec si c’est nécessaire. Maintenant il s’agit que Mr Copé en prenne acte.

Voilà une affaire qui est du pain béni pour François Fillon, et si l’on avait un mauvais esprit on pourrait croire que l’info qu’a exploitée l’hebdo le Point pourrait venir de l’UMP lui même. Il faut dire que François Fillon avait déjà eu maille à partir avec la roublardise de Mr Copé lors des premières primaires de l’UMP, où les candidats c’étaient comporté comme des primates basiques. A quelques jours des municipales voilà un bien sale coup à nouveau pour l’UMP qui décidément sans Naboléon Sarkozi s’entredéchire en permanence. Cela rappelle bien entendu la guerre des roses et les barrissements perpétuels des éléphants du PS. Vive la politique libre de ces professionnels de l’embrouille. On peut toujours rêver…

Franz-Olivier Giesbert portrait d’un hyper président

Samedi 23 avril 2011

Franz-Olivier Giesbert a l’art et la manière de portraiturer nos présidents de la République avec talent. Il a déjà écrit sur Mitterand, mais avec La Tragédie du président (2006), qui s’est vendu à 400 000 exemplaires, il a taillé une costard sur mesure à Jacques Chirac. Franchement il nous aurait manqué celui qui monopolise toutes les créations les audiences et joue depuis 2007 à l’hyper président. C’est fait ! Dans M le Président, à l’inverse du secret Mitterand ou de Jacques Chirac l’homme des bunkers, Nicolas Sarkozy est le président qui est ” ouvert aux quatre vents”, comme le dit le journaliste du JDD.  C’est l’homme de tous les conflits, qui clavette tout, censure à tout va, un chasseur de têtes qui aurait bien voulu que celle de Franz-Olivier Giesbert roule dans la sciure. Seulement voilà on ne sait pas franchement à la lecture de cette dernière chronique qui se paye la tête de l’autre ?