Articles taggés avec ‘Nicolas Sarkozy’

Il est né un 28 janvier

Lundi 28 janvier 2019

Nicolas Sarkozy

L’ avocat et homme d’État français Nicolas Sarközy de Nagy-BocsaN , dit Nicolas Sarkozy est né le 28 janvier 1955 dans le 17e arrondissement de Paris. Il a été le 23e président de la République française du 16 mai 2007 au 15 mai 2012.

Ils sont nés ou morts un 28 janvier

Jeudi 28 janvier 2016

Nicolas Sarkozy

L’ avocat et homme d’État français Nicolas Sarközy de Nagy-BocsaN , dit Nicolas Sarkozy est né le 28 janvier 1955 dans le 17e arrondissement de Paris. Il a été le 23e président de la République française du 16 mai 2007 au 15 mai 2012.

Jacques Villeret

L’acteur français Jacques Villeret, né Jacky Boufroura, est mort le 28 janvier 2005 à Évreux.

Ils sont nés ou morts un 28 janvier

Mercredi 28 janvier 2015

L’ avocat et homme d’État français Nicolas Sarközy de Nagy-BocsaN , dit Nicolas Sarkozy est né le 28 janvier 1955 dans le 17e arrondissement de Paris. Il a été le 23e président de la République française du 16 mai 2007 au 15 mai 2012.

L’acteur français Jacques Villeret, né Jacky Boufroura, est mort le 28 janvier 2005 à Évreux.

Quelques brèves

Vendredi 21 novembre 2014

Jacques Chirac était de sortie pour la remise des prix 2014 de sa fondation en présence du Président Hollande.

Était  aussi là Alain Juppé le préféré de l’ex président  celui qu’ il présenté en disant “C’est le meilleur d’entre nous.”

Quand à Bernadette Chirac elle reste et demeure contrairement à son époux pour le retour et le victoire de Nicolas Sarkozy.

Julie Gayet fait à nouveau la une de Voici où on la voit avec le président François Hollande dans le jardin de l’Elysée.

Ce cliché pose problème quant à la sécurité du Président.

Mais une chose est certaine, c’est qu’après 10 mois d’existence  officieuse, le couple va bien avec la présence de Julie Gayet au moins 4 fois par semaine à l’Elysée.

Quant à Valérie Trierweller, lors de la promotion de la traduction de son livre, elle vient de donner une interview à la BBC où elle continue à charger son ex amant.

Quelques brèves

Dimanche 9 novembre 2014

People et Justice

Après 36 heures de garde à vue, Nabila Benattia a été mise en examen pour tentative de meurtre sur Thomas Vergara et mise en détention provisoire.

Politique

Affaire embarrassante  pour François Fillon qui crie au complot. Le quotidien le Monde prétend que l’ex premier ministre aurait demandé à Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Elysée, d’accélérer les procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Qui dit vrai, nous le serons sans doute jamais mais voilà un sacré caillou dans la chaussure de celui qui  se prépare aux primaires de l’UMP pour les présidentielles 2017.

Sport

Ce soir, choc au sommet  de la ligue 1, c’est le classico Marseille PSG. Normalement Zlatan devrait être de retour après 7 semaines d’arrêt pour blessure à la cheville. Ce match sera diffusé dans 75 pays par 200 diffuseurs.

Politique internationale

L’ancienne citoyenne de l’Allemagne de l’Est, Angela Merkel, fête actuellement les 25 ans de la chute du mur de Berlin.

Nicolas nous refait du Sarkozy

Lundi 6 octobre 2014

Il crie partout qu’il a changé mais dès qu’on l’écoute plus de 10 minutes on voit rapidement que Nicolas ne sait faire que du Sarkozy. En serrant ces petits poings il veut reprendre du service faisant fi de tous les autres qu’il veut réduire au silence  au plus vite. S’il est sorti de son apparent mutisme pour se relancer dans la bataille et lorgner sur les prochaines présidentielles c’est qu’il sait que dans son camp on ne l’attend pas comme le sauver, ce qu’il voudrait être.

Les ambitions s’affichent que ce soit son ex premier ministre qui n’est pas près de lâcher le morceau

ou Alain Juppé le favori de Chirac. L’ex premier ministre compte bien se présenter à des primaires maintenant incontournables, même si Nicolas Sarkozy ne s’y résout  que contraint et forcé. Le match pour le principal parti de droite promet de belles séances d’ego centrisme, la bataille sera féroce au regard de celle de François Fillon et de Jean François Coppé il y a peu.

Sarkozy le retour

Lundi 15 septembre 2014

Nicolas Sarkozy tente un retour, ce qui lui irait bien c’est de reprendre les rennes de l’UMP qu’il voudrait modifier en y ajoutant l’UDI pour faire bonne mesure

Il faut dire qu’Alain Juppé avait eu la même idée mais en s’associant à l’UDI pas en le digérant.

Nombreux sont ceux qui font allégeance à l’ex président de la République mais personne n’avait osé encore le comparer au général de Gaulle et bien Brice Hortefeux l’a fait. C’est à croire qu’il a la vue basse parce que Nicolas Sarkozy n’a ni la taille ni le charisme du général. Ils se ressemblent à peu près comme une truite et un cabri, mais bon on voit où il veut en venir c’est la guerre et le petit Nicolas va sauver les français, s’il y croit pourquoi le décevoir déjà.

Juppé ne s’en fait pas compter

Vendredi 22 août 2014

Alain Juppé a bien compris que la meilleure défense c’est l’attaque, et sa nomination dans le triumvirat  UMP lui a aiguisé l’appétit. Il sait fort bien que Nicolas Sarkozy est sur le point d’effectuer son retour en première ligne et qu’il est temps de se révéler. Sa différence, c’est l’oubli, les français ont la mémoire des poissons rouges. Celui qui a été condamné à tord certainement mais qui avait été disqualifié par les français eux mêmes pour son mépris à l’époque où il était premier ministre bénéficie d’une nouvelle virginité.

Il ne s’en fait pas compter par l’ex président, ni par François Fillon qui fut un premier ministre sentant encore la fumée du brûlot de la chute du gouvernement emporté par la chute de Nicolas Sarkozy.

La guerre des chefs continue et ils sont légion à vouloir en découdre lors des futures primaires, que ce soit  les gros poissons comme Juppé ou Fillon ou le menu fretin comme Xavier Bertrand,  ils en veulent tous, c’est à croire que la place est bonne pour l’ego.

Nicolas Sarkozy est court-circuité par tous ces prétendant et même s’il reste encore le préféré des membres de l’UMP qui voteront pour les primaires, ces multiples concurrents ne font pas son affaire et il sortira affaibli de ce futur combat. Ce qui est étonnant c’est que tout le monde a dès à présent enterré la gauche et François Hollande.

Mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, nous ne sommes qu’en 2014 et les présidentielles se profilent seulement en 2017, dans 3 ans…patience…Le crocodile a encore plus d’un tour dans son sac.

Rebondissement dans l’affaire Bygmalion and C°

Vendredi 16 mai 2014

Décidément, à quelques jours des européennes,  l’UMP et son président Jean-François Copé n’en finissent pas de défrayer la chronique. Après l’affaire révélée par le magazine Le Point (cliquez ici) sur les surfacturages de l’agence de communication Bygmalion, voilà que c’est au tour du journal Libération de remettre le couvert. Il s’agit cette fois ci de Event&Cie, une filiale de Bygmalion, qui se serait vu régler par l’UMP  pas moins de 20 millions d’euros durant et après la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.  Pour le journal le plus troublant serait les 12,7 millions payés pour 55 «conventions thématiques» dont les principaux intéressés ont du mal à se souvenir,  comme Pierre Lelouche supposé être le principal intervenant d’une convention facturée 299 000 euros. Voilà un nouveau dossier qui n’arrange pas l’image de l’UMP qui a déjà dû faire appel à  ses sympathisants pour éponger 11 millions d’euros après l’invalidation des frais de campagne du candidat Sarkozy. Pour Libération, il  ne fait aucun doute, que certains de ces événements payés au prix fort seraient totalement fictifs. Reste maintenant à le prouver, mais cette fois ci cela va être difficile de rejouer le coup de la transparence sous scellés.

La mort a eu le dernier mot

Samedi 19 avril 2014

A 92 ans le président et fondateur des laboratoires Servier tire sa révérence. La mort qu’il avait dispensé au travers du Médiator entre autre restera pour lui la seule qui a eu raison de son indifférence dans l’affaire qui l’avait conduit devant les tribunaux .  Un jour il avait lâché lors d’une interview trottoir, “le procès on s’en fout”, maintenant en effet ce procès il s’en fout mais ce ne sera pas le cas de ses successeurs qui devront tout de même répondre face à la justice à l’attaque des plaignants. Mais voilà, le cerveau, la tête pensante de cette ignominie est mort de sa belle mort si l’on ose dire et avec lui une part des responsabilités. Cet homme qui ne s’encombrait pas de sentiment ni de remords avait monté de toute pièce un laboratoire  de 21 000 personnes qui était devenu N°2 en France derrière le groupe Sanofi. Celui dont l’avocat d’affaire de l’époque n’était autre que Nicolas Sarkozy avait sur ses conseils organisé la pérennité de son entreprise vers la fin des années 90  en créant une fondation au Pays-Bas et en y transférant toutes ses actions, éliminant par ailleurs ses propres filles de sa succession. Nicola Sarkozy en lui remettant la légion d’honneur l’avait rappelé  en se glorifiant au passage de ce bon coup financier : “« Vous avez fait de votre groupe une fondation, Raymond et moi y avons joué un rôle ». Depuis l’affaire du Médiator avait fait tombé l’homme de son piédestal, mais ne l’a pas empêché de continuer son bonhomme de chemin jusqu’au moment ultime où le mercredi 16 avril,  la camarde eut le dernier mot. Ce qui fit sa fortune  en France en particulier ne fut pas l’innovation  mais la copie  d’anciens médicaments. Après avoir certainement commis un grand nombre d’empoisonnement et près de 500 morts liés au Médiator, pour les familles des victime sa disparition est  loin d’être une consolation, au contraire ils craignent que ce ne soit qu’une excuse qui meure même si une de ses principale ennemie, Irène Frachon, déclare que le procès ira à son terme. La seule justice  encore de nos jours, reste que la mort reste pour tous, empoisonneur ou pas, mais ces derniers souvent viennent plus vieux, ce fut le cas de Servier.