Articles taggés avec ‘Geneviève de Fontenay’

Let’s Recap…récapitulon

Dimanche 11 avril 2010

Mme de Fontenay voit son chapeau tomber

Samedi 10 avril 2010

genevieve-de-fontenayPour Geneviève de Fontenay c’est la loi des séries. Luce Auger raconte à qui veut l’entendre que Geneviève de Fontenay n’a pas toujours été, loin de là, la femme pudibonde et coincée que nous connaissons aujourd’hui. Lors de la polémique occasionnée par les photos suggestives de Miss France 2008, Valérie Bègue, Luce Auger s’était lâchée. Elle avait déclarée que “miss la pudeur”et son compagnon, aujourd’hui disparu, obligeaient certaines candidates à poser seins nus en privé. Face à ces propos, Geneviève de Fontenay, en octobre 2009, traite la miss France 1961 de “salope”. Comparaissant au tribunal correctionnel de Nanterre pour “injure et diffamation”, elle vient d’être relaxée. Luce Auger, déboutée dans cette affaire, compte bien faire appel. Mais ce n’est pas tout ! Virginie Calmels, patronne d’Endemol, propriétaire de la société Miss France, vient de sortir l’artillerie lourde contre Geneviève de Fontenay, sa mandataire sociale jusqu’en 2016. Pour Endemol, la dame au chapeau fabule totalement sur les circonstances de son départ. En fait, “il s’agit d’une simple démission de son mandat qu’elle tente de travestir en licenciement à seule fin d’obtenir de l’argent “. “Le coup passa si près que son chapeau tomba”. Mme de Fontenay serait-elle intéressée faute d’être intéressante ?

Let’s Recatp…récapitulons

Dimanche 17 janvier 2010

Petit scandale post-électoral des Miss

Lundi 11 janvier 2010

madame-de-fontenay

Chaque année nous avons notre lot de dossiers croustillants sur nos miss qui se sont défeuillées par le passé. 2010 ne pouvait pas échapper à la règle, et pour ce cru nous avons eu une destitution capitale, celle de Miss Paris 2009. Pour la dame au couvre-chef bien connu rien ne vaut les filles de province, parce que dit-elle : “on ne sait jamais d’où viennent les filles qui se présentent dans la capitale. Nous en avons eu la preuve cette année !” Kelly Bochenko, 23 ans, est destituée pour avoir posée nue, bien évidemment les photos ont été publiées par le magazine Entrevue. La jeune femme attaque le journal mais elle est déboutée. “La nature humaine me dégoûte “, confie-elle au Parisien. Compte tenu des différents fréquents enregistrés par le comité il n’est guère étonnant qu’il aient “parfois du mal à trouver des candidates” et particulièrement à Paris. Certains commencent même à regretter l’intransigeance de Geneviève de Fontenay. Faute d’être Miss, ce micro scandale permettra certainement à Kelly, une fois remise de ses émotions, d’effectuer une mutation favorable dans le mannequinat, n’en déplaise à notre Miss la pudeur.

Une miss France 2010, 100% public

Lundi 7 décembre 2009

malika-menardMême si le couronnement de Miss France passe sous les 8 millions de téléspectateurs, la nouveauté de cette 63e élection, retransmise en direct sur TF1, est que le public à été l’ultime décisionnaire. Malika Ménard, miss Normandie, 22 ans, 1,76, yeux bleus et des mensurations de rêve, a obtenu 34 % des votes du public, devant miss Rhône-Alpes 21%. L’institution, Geneviève de Fontenay, se félicitant de l’enthousiasme du public en a conclu que la cérémonie de l’élection de Miss France “avait encore de beaux jours devant elle”. Mais attention, cette nouvelle miss doit “être toujours disponible, être irréprochable, toujours souriante”, et bien autre chose encore, Madame Miss France souhaite en plus que Malika “ne s’affiche pas dans des émissions de télévision trashissime”. En étant “un peu timide” avec “un petit problème de ponctualité”, il faudra bien tout son charme estampillé miss France pour accomplir son souhait : “devenir journaliste”. Aucun doute, si Malika passe le cap Fontenay, dans un an elle pourra peut être même prétendre à un poste de : correspondant de guerre.

Miss France 2009, un nouveau départ ?

Samedi 6 décembre 2008

Jamais un règne n’aura connu autant de remous et de déchirements que celui de la Miss France 2008, Valérie Bègue, qui s’achève ce soir. Il aura suffit de quelques clichés tendancieux pour que Geneviève de Fontenay veuille tuer l’oiselle dans l’œuf. On connaît le franc-parler de la maîtresse de cérémonie qui du haut de ses 76 ans a du mal à changer d’avis. Un an après, le divorce est enfin consommé, pensons à l’avenir. Fasse que la belle soit docile et ne moufte pas quand Geneviève a dit!