Articles taggés avec ‘Rachida Dati’

Elle est née un 27 novembre

Lundi 27 novembre 2017

Rachida Dati

La femme politique française Rachida Dati,est née le 27 novembre 1965, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire).

Elle est née un 27 novembre

Dimanche 27 novembre 2016

Rachida Dati

La femme politique française Rachida Dati,est née le 27 novembre 1965, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire).

Elle est née un 27 novembre

Vendredi 27 novembre 2015

Rachida Dati

La femme politique française Rachida Dati,est née le 27 novembre 1965, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire).

Ioulia Volodymyrivna Tymochenko

La femme d’affaire et politique Ioulia Volodymyrivna Tymochenko en français « Timochenko », est née Hryhian (Grigyan) le 27 novembre 1960 à Dnipropetrovsk (RSS d’Ukraine)

Joyeux anniversaires

Jeudi 27 novembre 2014

La femme politique française Rachida Dati,est née le 27 novembre 1965, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire).

La femme d’affaire et politique Ioulia Volodymyrivna Tymochenko en français « Timochenko », est née Hryhian (Grigyan) le 27 novembre 1960 à Dnipropetrovsk (RSS d’Ukraine)

Quelques brèves du jour

Vendredi 10 octobre 2014

People

Dominique Desseigne reconnu par la justice comme le père de Zohra Dati,  a été condamné à verser une pension alimentaire mensuelle de 2500 euros rétroactivement à compter de décembre 2013

Sport

Alors que Lionel Messi va jouer un match amical en Chine, il provoque à son arrivée un véritable début d’émeute à Pekin. S’il n’a pas le charisme de Ronaldo il est une véritable star en Chine.

Le people, il n’y a que ça de vrai pour vendre

Samedi 10 novembre 2012

Il semble que la littérature du potin a plutôt bonne presse. Les journalistes l’ont du reste bien compris, et leurs livres mi ragots, mi enquête bâclée ne cessent  d’être édités. Il faut jouer dans le sensationnel si l’on veut sauver ce qui reste à sauver dans la presse papier. La formule magique réside dans les journaux people que les gens s’arrachent comme des petits pains bénis faute d’aller à la messe. La caricature n’est plus dans les traits mais dans les mots et le choc des photos. Ce fut le cas il y a peu, quand Kate Middleton topless fut jeté en pâture au regard des manants. Si Closer a fauté et a été jugé, ce fut l’occasion pour les autres de rebondir sur cette non information qui en devenait une.

Les journaux dits”sérieux” veulent profiter de la manne et les articles fleurissent sur le couple royal. Le fruit des paparazis des journaux people devient une source d’inspiration, il s’agit  bien évidemment de faire de la surenchère. Une course effrénée s’engage. Les unes chocs explosent. C’est à qui va prendre en faute le politique connu ou encore sa compagne. Les procès se succèdent, mais cela fait partie des risques provisionnés d’avance. Le Point vient de sortir un grand déballage de 12 pages sur Rachida Dati qui a monopolisé 5 journalistes, tout cela pour prouver qu’elle a “couché pour réussir”, en quelque sorte, enfoncer une porte ouverte dans ce milieu. DSK leur manque, ils s’en prennent aux femmes politiques. Bien entendu tout le monde se souvient du tweet de Valérie Trierweler qui a fait le tour de la terre.

La compagne de François Hollande, continue à faire les frais des journaux, mais surtout des livres, pas moins de trois la concernant depuis qu’elle est devenue la première dame de France. Même si à priori elle a décidé de rentrer dans le rang, elle est toujours en procès avec deux journalistes qui ont fouillé dans sa vie privée. Dans “La Frondeuse” ils relatent  ”une relation intime” avec Patrick Devedjian. Les dérapages se suivent et se ressemblent. La presse française avait jusque là évité de prêter le flanc à cette tendance anglo-saxonne du grand déballage. Thierry de Cambarus tente d’expliquer dans le Nouvel Observateur que cette tendance s’est amplifiée sous l’ère  Sarkozy, avec son divorce, son idylle  avec Carla Bruni qui a monopolisé près de 600 journalistes. Après une presse régionale qui ne parle plus que des chats écrasées, sommes-nous voués à subir une  presse nationale qui pour survivre va céder à la tendance de plus en plus voyeuriste des lecteurs ?

C’est beau l’amour !

Samedi 20 octobre 2012

Le papa de Zohra s’appelait l’Arlésienne, quand tout à coup il est apparu à Rachida dans un rêve de calendrier. Et voilà que nous passons d’une “énigme frivole” à une” affaire crapoteuse”… La cible choisie est un riche playboy sexagénaire avec qui Rachida Dati aurait eu des rapport lors d’une escapade estivale. Comment a-t-on appris tout ça ? Simplement parce que Me Guillot-Bouhours, ancienne avocate de Nicolas Sarkozy, a fait un grand déballage de photos de vacances et d’agendas pour étayer le dossier. Rachida Dati pour assurer l’avenir de Zohra, n’a pas hésité à attaquer Dominique Desseigne devant le tribunal de grande instance de Versailles pour reconnaissance de paternité. Il est vrai que le richissime homme d’affaire n’a jamais caché qu’il avait eu des “relations intimes avec l’ancienne garde de seaux.” La presse découvrant l’affaire n’a pas tardé à en faire ses choux gras. Au plus fort de sa rage, Mme Dati se parjure en parlant à propos de l’affaire, que “d”un simple ragot “.  Il semble que ce ne soit pas l’avis de l’accusé qui a confirmé les faits. Voilà que l’avenir de Zohra se joue dorénavant sur fond judiciaire. Il faut dire  aussi que l’éventuel papa, grand patron du cac 40,  pèse 700 millions d’euros. Par ailleurs l’affaire ne doit pas franchement amuser les enfants légitimes de Dominique Desseigne, qui si l’affaire est avérée devront partager le futur gâteau. C’est beau l’amour !

Let’s Recap…récapitulon

Dimanche 11 avril 2010

Rachida Dati en disgrâce

Vendredi 9 avril 2010

datiCelle qui, tout sourire, gravissait en Chanel ou Dior quatre à quatre les marches de la célébrité politique, au grand dam de beaucoup, dégringole dans le hit parade des favoris. Voilà que le temps passe et son heure avec. Cette nouvelle venue avait pourtant les dents longues et les faveurs de l’Élysée, rien ne semblait pouvoir lui résister. Elle a même fait partie un temps du G7,  sorte de garde rapprochée politique du président de la République. Après un vent de réformes, une fronde de magistrats, s’ensuit la perte de son poste de ministre et son exil à Strasbourg. Rien ne va plus pour notre Rachida bling bling qui dégringole de son piédestal à la vitesse grand V. La voilà à terre qui crie à la calomnie quand on lui prête la maternité de quelques ragots sur le couple présidentiel. L’heure est à la lapidation en règle orchestrée sournoisement par médias interposés. A la cour de Nicolas Sarkozy le ridicule ne tue pas encore mais amoche pas mal, Rachida pourra certainement en parler, mieux que personne. A l’heure de la parité et de l’ouverture sarkozienne, être une femme souriante issue de l’immigration était un gage de réussite, mais avec le temps va tout s’en va, y compris Rachida. A quand le tour de Fadela ?

Laporte rapporte et tacle à tout va

Jeudi 27 août 2009

bernard-laporteLaporte rapporte et pionne ses ex petits camarades du gouvernement face aux médias, il s’en donne à cœur joie ! S’il rend hommage aux “gens formidables” qu’il a croisé comme “Michèle Alliot-Marie, Luc Chatel, Eric Woerth, Rama Yade, Dominique Bussereau…”, il ne se prive pas non plus de régler ses comptes avec les autres, hors du droit de réserve. Bernard Kouchner qui “ne m’a jamais dit bonjour, jamais adressé la parole. Pour lui j’étais transparent”.  Bernard Laporte en direct de France 2, expliquait , et voilà le scoop, qu’il n’était pas le père de l’enfant de Rachida Dati. Sur le plateau de canal+, BHL avait lancé à ce propos sur Aznar et lui, des “petits mâles, des porcs qui défilent pour faire des communiqué de presse”. L’homme a le sang chaud, aussi il raconte :” J’ai décroché mon téléphone, et nous avons eu une explication très vive. J’ai eu l’impression qu’on lui avait rarement parlé comme ça. Là, tout à coup, il ne faisait pas le fier. BHL : “quelqu’un que je ne voudrais plus jamais croiser”. Un an après il revient sur le sujet qui fâche, l’enfant de l’ex garde des sceaux, et en rajoute : “Des bruits couraient. Je me demande même si elle n’en était pas à l’origine. Je lui ai dit que cela ne pouvait durer. C’était insupportable pour mes proches [...] Je lui ai dit que j’allais faire une mise au point. Elle m’a lancé : ” T’es pas cap!..” Elle a était servie”. Et l’ex-rugbyman, décidément expert en tacle, d’ajouter :” Elle a choisi d’en rire. Rachida, du moment qu’on parle d’elle, elle est contente. C’est une personne très fausse”. Bernard quelque part s’est senti plaqué lors du dernier remaniement, il a la rancune féroce. Et  maintenant que va-t-il faire ? Du foot ou du rugby, tout compte fait, la politique ce n’est pas trop son truc !