Articles taggés avec ‘Georges Frêche’

Il est décédé un 24 octobre

Lundi 24 octobre 2016

Georges Frêche

L’homme politique français Georges Frêche est décédé le 24 octobre 2010 à Montpellier

Ils sont nés un 9 juillet

Samedi 9 juillet 2016

Amélie Nothomb

La femme de lettres belge francophone, Amélie Nothomb, est née Fabienne Claire Nothomb le 9 juillet 1966 à Etterbeek, Bruxelles.

Georges Frêche

L’homme politique français, Georges Frêche, est né le 9 juillet 1938 à Puylaurens (Tarn).

Il est décédé un 24 octobre

Samedi 24 octobre 2015

Georges Frêche

L’homme politique français Georges Frêche est décédé le 24 octobre 2010 à Montpellier

pour en savoir plus cliquez ici

Joyeux anniversaires

Jeudi 9 juillet 2015

Georges Frêche

L’homme politique français, Georges Frêche, est né le 9 juillet 1938 à Puylaurens (Tarn).

Amélie Nothomb

La femme de lettres belge francophone, Amélie Nothomb, est née Fabienne Claire Nothomb le 9 juillet 1966 à Etterbeek, Bruxelles.

Il est décédé un 24 octobre

Vendredi 24 octobre 2014

L’homme politique français Georges Frêche est décédé le 24 octobre 2010 à Montpellier

pour en savoir plus cliquez ici

Loulou sacré “macho de l’année”

Dimanche 7 mars 2010

louis-nicolinLes Chiennes de garde ont décerné au président du club de football de Montpellier, Louis Nicollin, le prix du “macho de l’année” pour avoir dit que ses joueurs n’étaient “pas des gonzesses”. La présidente Florence Montreynaud commente que, celui même qui, en 2000, avait déjà dû présenter des excuses à l’association pour des propos injurieux sur les femmes, signe et persiste dans ses déclarations sexistes et homophobes. Entre Frêche et Loulou, Montpellier semble avoir la médaille d’or des dirigeants qui ont l’art des  dérapages verbaux.

Let’s Recap…récapitulons

Dimanche 28 février 2010

Une dissidence plutôt Frêche

Samedi 27 février 2010

georges-frecheLaurent Fabius avait affirmé fin décembre qu’il n’était “pas sûr” de voter pour les listes de Georges Frêche s’il était électeur en Languedoc-Roussillon, car “ses idées ne sont absolument pas les siennes”. Certes la vengeance est un plat qui se mange froid, mais beaucoup n’ont pas goûté l’humour décalé de cette réponse plutôt Frêche : “Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique”. Le président sortant du Conseil régional du Languedoc-Roussillon, exclu de PS en janvier 2007 pour ses dérapages verbaux, persiste et signe, alimentant à souhait le débat et profitant ainsi d’une couverture médiatique nationale inespérée. En représailles, le PS décide d’exclure les 59 “camarades du Languedoc-Roussillon” fidèles à Georges Frêche et annonce qu’ils “se sont mis eux-mêmes en dehors du parti”. Dans une interview à 20 minutes.fr, Fabrice Verdier, premier secrétaire du PS dans le Gard, déclare : “Martine Aubry se trompe d’élection, elle pense à 2012. Qu’elle laisse les militants languedociens s’occuper de leur région”. Même si cette procédure d’exclusion touche les socialistes de 23 départements, il n’en reste pas moins vrai que les péripéties de Georges Frêche et de ses colistiers ne cessent d’animer la bien triste campagne des élections régionales.