Articles taggés avec ‘Nicolas Bedos’

Il est né le 21 avril

Jeudi 21 avril 2022

Nicolas Bedos

Le dramaturge, metteur en scène, scénariste, acteur et humoriste français, Nicolas Bedos, est né le 21 avril 1980 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Élisabeth II, née le 21 avril 1926 à Londres, est la reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ainsi que de quatorze autres États souverains, appelés royaumes du Commonwealth, et de leurs territoires et dépendances

Philippe Séguin [, né le 21 avril 1943 à Tunis et mort le 7 janvier 2010 à Paris, est un haut fonctionnaire et homme d’État français. Gaulliste social, il est notamment maire d’Épinal de 1983 à 1997 et ministre des Affaires sociales et de l’Emploi durant la première cohabitation

Jacques Perrin est un acteur, réalisateur de documentaires et producteur français, né le 13 juillet 1941 à Paris et mort le 21 avril 2022 dans la même ville

Joyeux anniversaire

Jeudi 21 avril 2016

Nicolas Bedos

Le dramaturge, metteur en scène, scénariste, acteur et humoriste français, Nicolas Bedos, est né le 21 avril 1980 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Nicolas Bedos se prend un parpaing en plein grand journal

Samedi 9 novembre 2013

Le vilain petit Nicolas s’est fait remettre à sa place de la plus belle façon qu’il soit sur le plateau du grand  Journal par la miss Météo qui annonce de l’orage. Venu pour promouvoir son livre La tête à l’envers, il se l’ai faite retourner, la tête, par son ex la furie avec une bouche pleine de dents. Les foudres après un coup de foudre sans doute fort intéressé de part et d’autre. Doria Tillier n’a pas hésité à nous rendre témoin de sa dernière lessive en public. Il faut dire que Nicolas n’est plus à une bourde près actuellement après avoir cosigné  le manifeste imbécile “Touche pas à ma Pute”, en gros bobo béta qu’il est. La rédactrice du magazine ELLE où il signe une rubrique chaque semaine lui a balancé un parpaing de plus et le bougre à dû, quitte à passer pour une “petite bite”, se rétracter immédiatement dans un long papier intitulé Mea Culpa d’un (ex) salaud.

Ex, justement c’est le titre de Miss Météo devant qui, la queue entre les jambes, il a  blêmi, pâli, jauni puis verdi. Cette dernière, avec une vacherie non dissimulée dans les yeux, lui envoie en estocade finale à sa charge, les oreilles et la queue déjà dans les mains : « Et j’ai gardé le meilleur pour la fin : “Ce que le public du Grand Journal ne savait pas ce soir-là c’est que le numéro de Doria couronnait des années d’amitié”… Bah je ne savais pas qu’on suçait les potes ! » lança-t-elle la bouche élargie, avec un sourire féroce. Comme le disait si bien Brassens, fin connaisseur du sexe dit faible,  la jolie fleur s’était déguisée en vache et acheva Nicolas à coup de parapluie, faute d’ombrelle.

ELLE est séduit

Mardi 6 août 2013

Sourire canaille aux yeux verts, ce jeune fils à papa a séduit la rédaction du magazine ELLE qu’il rejoindra pour une chronique hebdomadaire dès le 30 août. Du reste une vidéo avait propagé la rumeur en montran,  ses pieds, son dos ou sa main avec un voix off qui disait « Ça c’est ses pieds ! Il y en a qui disent qu’il est insupportable, et il y en a d’autres qui disent qu’il est irrésistible. (…) En tout cas, il sera dans ELLE toutes les semaines à partir du 30 août.» Dans son édito Sophie Fontanele explique ce choix : “Il est peut-être le plus politiquement incorrect des hommes de sa génération, (…) comme un Reiser, comme un Desproges, comme un maudit garnement infini.». Que de compliments, mais la barre est placée très haute, il ne manquait plus que Coluche. Enfin tout est dit, les jeux sont faits, maintenant il ne lui reste plus qu’à être conforme à son impertinence. Pour cela il promet une première chronique «aussi chaude que l’été qu’il est en train de passer». Nicolas Bedos, séducteur né, déclare :«Ca m’excite que certaines femmes me voient comme misogyne, tout en espérant que d’autres auront compris à quel point c’est faux».

Un choix bien difficile pour se faire une toile

Mercredi 3 avril 2013

Aujourd’hui sur nos écrans une pléiade de film attirant, contrairement à des semaines de vaches maigres. On peut sélectionner en faisant une coupe drastique aller voir Amour & Turbulences, une romance caustique de Alexandre Castagnetti, avec en tête d’affiche Ludivine Sagnier et Nicolas Bedos. Ce dernier plutôt beau gosse, qui ne manque pas de réparti, s’est fait depuis quelques années un prénom, même si son paternel à près de 80 ans ne lâche pas la rampe et continue à hanter les scènes dans son one man show. Il est évident que la célébrité a rattrapé le petit Nicolas qui est aussi le fils de de la scénariste Joëlle Berco. Atavisme familiale ce jeunot écrit comme personne et devient un pamphlétaire détesté de la gauche caviar. Il n’en reste pas moins un fils à papas et maman relativement sûr de lui et de ce fait le parfait goujat.

Il avoue lui même qu’il est à baffer, et cela va servir son personnage parfaitement autobiographique à qui il va même prêter les mots qu’il a osé dire dans la vraie vie. Petit aperçu, dans une interview au Parisien il déclare : “Quand tu as été rassasié jusqu’à l’indigestion de jeunes créatures, tu trouves triste la chair des femmes”. Ce collectionneur de jupons repart à la conquête de Julie une ancienne conquête sur le point de se marier. Peu original me direz-vous ce type de romance rose resucée, mais il faut avant tout  aller voir ce film pour goûter les prestations d’acteurs de ce jeune couple à l’écran.