Articles taggés avec ‘Noël Le Graët’

Il est né un 25 décembre

Mercredi 25 décembre 2019

Noël Le Graët

Le chef d’entreprise du Groupe Le Graët à Guingamp, dirigeant sportif et homme politique français Noël Le Graët, est né le 25 décembre 1941 à Bourbriac( Côtes-d’Armor).

Il est né un 25 décembre

Dimanche 25 décembre 2016

Noël Le Graët

Le chef d’entreprise du Groupe Le Graët à Guingamp, dirigeant sportif et homme politique français Noël Le Graët, est né le 25 décembre 1941 à Bourbriac( Côtes-d’Armor).

Ils sont nés le jour de Noël

Vendredi 25 décembre 2015

Noël Le Graët

Le chef d’entreprise du Groupe Le Graët à Guingamp, dirigeant sportif et homme politique français Noël Le Graët, est né le 25 décembre 1941 à Bourbriac, Côtes-d’Armor).

Íngrid Betancourt

La femme politique franco-colombienne Íngrid Betancourt Pulecio ,est née à Bogota le 25 décembre 1961.

Brève du jour

Samedi 14 février 2015

Didier Deschamps, 46 ans,  a été reconduit pour deux années supplémentaires par la fédération française de foot. Il officiera jusqu’au mondial 2018 à la tête de l’équipe de France. Cette prolongation en soi n’est pas vraiment une surprise puisque c’était voulu par les deux parties.

L’actuel président de la FFF Noël le Graët

Si ce dernier ne se représente pas, il est possible que Didier Deschamps officie à la tête des bleus sous deux présidences.

Joyeux anniversaires

Jeudi 25 décembre 2014

Le chef d’entreprise du Groupe Le Graët à Guingamp, dirigeant sportif et homme politique français Noël Le Graët, est né le 25 décembre 1941 à Bourbriac, Côtes-d’Armor).

La femme politique franco-colombienne Íngrid Betancourt Pulecio ,est née à Bogota le 25 décembre 1961.

Grève blanche le milieu du foot voit rouge comme les bonnets Bretons

Samedi 30 novembre 2013

Noël le Graët se serait-il fourvoyé en affirmant que les clubs de football seraient épargnés…

Frédéric Thiriez déclare : “Je ne pleure pas sur les footballeurs, mais on est sur un marché globalisé, mondial, ce qui fait que les salaires se négocient en net de charge et net d’impôt, donc toute taxation supplémentaire se paie cash.”

Un week-end sans foot, soit la 15e journée de Ligue 1 et la 16e de Ligue 2, en protestation contre  la taxe à 75% qui toucherait le monde du football professionnel. Cette décision est maintenue après avoir été reçu à l’Elysée et ne pas avoir pu infléchir la décision de François Hollande. Il faut dire que ce n’est pas franchement  une totale fin de non recevoir, aussi les grands patrons de clubs se sont donné un mois de réflexion.

Evra pète les plombs mais n’est pas suspendu par la FFF

Samedi 26 octobre 2013

Patrice Evra reçu par Didier Deschamps et Noël le Graët au siège de la FFF a fait amende honorable, regrettant ses propos crus et sans détours sur les consultants. Il faut dire que certains journalistes comme Pierre Menes était particulièrement visé par ses propos, Evra ne voyant pas en lui une référence sportive. Le latéral gauche de l’équipe de France  «a fait valoir que (…) l’acharnement dont il estimait être la victime de la part des personnes visées était une réalité dont avait eu à souffrir sa famille. Ce qui pouvait expliquer, à défaut de le justifier, qu’il ait fini par craquer au terme d’une longue interview habilement menée pour le pousser à bout et le faire sortir de ses gonds.» Voilà ce que la FFF prend aussi en compte et décide de ne pas sanctionner le joueur. Voilà qui met fin momentanément à une tempête dans un verre d’eau. Il est possible que le joueur de Manchester revienne l’an prochain en France, il est certain qu’il s’est fait des amis et les commentaires ne vont certainement pas être toujours élogieux à l’avenir. La critique est facile l’art beaucoup moins, mais dans tous les cas il n’est pas toujours facile de rester fair-play et courtois.

Par ici la sortie

Lundi 25 juin 2012

Après le match contre l’Ukraine on a voulu croire que Laurent Blanc avait trouvé la bonne formule et que les bleus étaient sur la bonne voie. Maia l’embellie fut de courte durée, la rencontre contre la Suède fut une douche froide et la sensation que les bleus se débattaient à nouveau avec leurs vieux démons. Pas de lettre à lire pas de bus duquel on ne veut pas descendre mais des vestiaires animés et agrémentés de mots d’oiseaux. Le staff de l’équipe de France a été obligé de minimiser le mal être, mais il n’est pas simple de remédier en permanence à un manque d’appétit et d’esprit d’équipe. Parce qu’il est bien évident que pour gagner il ne suffit pas d’aligner sur une feuille de match des egos surdimentionnés. Sélectionné  en quart de final malgré cet échec patent, tous les espoirs demeurent puisque l’Espagne est actuellement dans une phase pas excellente et que la France l’a toujours battue en compétition. Nous assistons alors à un non match, on a l’impression que personne ne joue, on s’ennuie ferme à les voir se faire de part et d’autre la passe à 10. Les Français sont totalement incapables de trouver une quelconque solution face à des Espagnols peu inspirés. Ren ni fait, rien ne fonctionne et les Espagnol après avoir marqué un  but ne seront jamais repris mais alourdiront la note grâce à un pénalty . Le score tombe 2 à 0, zéro, cela récapitule bien le jeu des bleus et le manque total d’imagination.

Pour Noël le Graët trouve “intolérable” le fait qu’au terme du match Samir Nasri insulte un journaliste, ne comprenant pas qu’il n’arrive pas à dominer ses pulsions. Maintenant il reste au Président de la FFF de décider sur le sort de Laurent Blanc qui même s’il a rempli son contrat reste sur deux non-matchs  ce qui le met pas en position de force mais pourrait lui permettre tout de même d’obtenir un renouvellement de son contrat. Aucune décision ne sera prise avant d’avoir fait le bilan de l’Euro 2012.

Raymond Domenech et la FFF trouve un accord amiable

Samedi 6 août 2011

Suite à l’échec de l’audience de conciliation entre les deux parties en avril, l’examen du dossier qui opposait Raymond Domenech contre la FFF, pour licenciement abusif; devait avoir lieu devant les prud’hommes de Paris le 13 janvier 2012. Changement de président à la FFF  en juin, mais aussi changement dans la manière de traiter le dossier Domenech. Alors que Fernand Duchaussoy refusait d’ouvrir des négociations avec l’ancien sélectionneur licencié pour faute grave après le désastre de la coupe du monde, Le Graët avait décidé de régler le dossier au plus vite. Deux mois seulement après l’arrivée de ce dernier le dossier est enfin bouclé. Un accord est intervenu entre les deux parties sur la base de 975 000 € brut comprenant 575 000€ d’ancienneté et 400 000€ pour le préjudice subi, alors que Domenech demandait 2,9 millions d’euros. Cet accord éteint la procédure, ce que souhaite Noël Le Graët pour tourner définitivement la page de ce désastreux mondial 2010, et  conclue : ” Ce dossier était mal engagé pour la fédé… il met fin à une discussion qui aurait pu durer deux ou trois ans”. Voilà à priori une bonne affaire qui laisse sans voix.

Noël Le Graët nouveau président de la FFF

Lundi 20 juin 2011

S’ils étaient trois à prétendre à la présidence de la FFF, Fernand Duchaussoy restait le grand favori. Pour la première élection de l’histoire de la FFF, les élections se déroulaient au scrutin de liste. C’est donc , contre toute attente, que dès le premier tour, l’ex-vice président Noël Le Graët s’est imposé avec 54,39% contre 45,40% pour l’ancien président Fernand Duchaussoy et 0,19% pour Éric Thomas. Ce chef d’entreprise Breton de 69 ans, devient donc le douzième président de la FFF. Noël Le Graët a déclaré : “Je vous remercie tous du fond du cœur. Je comprends la déception de Fernand. Mais la porte est ouverte. J’aurai besoin de conseils avisés”. Mais Fernand Duchaussoy ne profitera pas de cette main tendue, puisqu’il a annoncé son retrait définitif du football français. Il souhaite retourner à ses origines dans le foot du Nord-Pas-de Calais et se consacrer à sa famille qu’il estime avoir trop négligée durant ces dernières années. Une nouvelle ère du foot Français s’ouvre avec la volonté de Noël Le Graët de réorganiser et renflouer financièrement le football amateur.