Articles taggés avec ‘Yolande Moreau’

Ils sont nés ou morts un 27 février

Vendredi 27 février 2015

Le styliste japonais ayant fait carrière en France, Kenzo Takada, est né le 27 février 1939 à Himeji, Japon,. Il est le fondateur de la marque de vêtements, d’accessoires et de parfums Kenzo.

La comédienne et réalisatrice belge, Yolande Moreau, est née le 27 février 1953 à Bruxelles.

Le diplomate, ambassadeur, résistant, écrivain et militant politique français Stéphane Frédéric Hessel est mort le 27 février 2013 à Paris.

Dupontel a encore frappé, bilan, 9 mois ferme

Mercredi 16 octobre 2013

Pour son cinquième long métrage, Albert Dupontel fait un duo de choc avec Sandrine kiberlain dans 9 mois ferme. Ariane une jeune juge de la cour d’Appel de Paris aux moeurs strictes, une célibataire endurcie se retrouve enceinte, mais ne se souvient plus de rien.

Après une recherche de paternité il s’avère que le père n’est autre que Bob, un dangereux psychopathe, une criminel poursuivi pour une terrible agression. Que lui est-il arrivée ? Elle cherche à comprendre, nous aussi. Voilà c’est du Dupontel tout craché, qui sous-tend derrière un humour trash ses véritables obsessions comme : ” l’origine, l’hérédité, la paternité”.

Quand on sait qu’il fait jouer son mentor, le Monty Pytbon Terry Gilliam on peut déjà mesurer comment le réalisateur a choisi de croquer un monde souvent injuste, dont il vaut mieux rire que pleurer.

C’est un festival au niveau du casting. Albert Dupontel s’entoure pour cette création, courte et efficace comme un éclat de rire, d’une équipe d’habitués comme Yolande Moreau qui joue sa mère dans le film. Voilà un film qui est fait par un esprit indépendant  et vif plein d’inventivité qui tisse là comédie et  tragédie comme il l’a fait de son rôle clownesque face à celui d’une juge incarnant  la rigueur. En fait tout est dit dans le titre du film, 9 mois ferme. L’absurde ici est à son comble aussi faut-il consommer sans modération quand s’est fait avec autant de talent.

Yolande Moreau crève encore l’écran

Mercredi 4 mai 2011

Yolande Moreau, Martin Provost, on ne change pas une équipe qui gagne. Après l’immense carton de Séraphine ce couple cinématographiqee remet la sauce avec Où va la nuit, un film dans lequel la comédienne interprète encore une femme au tempérament de fer. Un personnage à la dimension de cette immence actrice Belge. Il est évident que réalisatreu et actrice avaient envie de retravailler ensemble. Plus licide mais aussi plus ambigue comme personnage  que celui de Séraphyne, ce nouveau rôle permet encore une fois à Yolande Moreau c’exceller dans l’interprétation de son personnage. Pour Martin Provost, “Comme dans une pièce de Sophocle, par ses actes, entraine malgré lui sa chute.” Le film est situé en Belgique, ce qui le rend plus étrange encore avec l’entrechevétrerment des deux langues. D’un bout à l’autre du film le personnage de Rose évolue, et l’interprétation de Yolande va de paire, à la fin du film elle se redresse et c’est alors une toute autre femme que Martin Provost a filmée. Autre interprête à découvrir, Edith Scob, actrice fétiche du réalisateur Franju qui l’a fait tourner 6 fois, elle avait été révélée dans son film, les Yeux sans visage. Où va la nuit est encore une fois un film rare  à ne pas rater.

Yolande fait partie de “la Meute”

Mercredi 22 septembre 2010

Yolande Moreau est décidément une incontournable des plateaux de cinéma. L’incroyable Sérafine que l’on a pu voir il y a peu dans Mammuth auprès de Gérard Depardieu est de retour pour la première fois dans un film d’horreur. Dans ce film de Franck richard elle est auprès de Philippe Nahon un spécialiste des films d’horreur spécialiste des rôles de sadiques de meurtriers ou de psychopathes, mais cette fois ci, employé à contre emploi, il joue le rôle d’un policier à la retraite. Le réalisateur dit avoir voulu faire avec la Meute un film surréaliste et atypique. Il confie :” J’ai voulu retourner vers un cinéma fantastique atmosphérique qui s’éloigne, autant que faire se peut, de la vague de films torture qui déferle actuellement que nos écrans.” La BO a été signée par Ari Benjamin Meyers et Chris Spencer  fondateur de Unsame un groupe new-yorkais, mais il y a aussi d’autres artistes issus du rock français que le réalisateur compte promouvoir ainsi.L’action du film se passe en Loraine dans un mond post-industriel minier. Certainement un film à découvrir quand on sait que les références de notre cinéaste, sont bien loin de la veine gore actuelle. Il aime Franju, Jacques Tourneur ou John Carpenter, pas mal si l’élève dépasse les maîtres il deviendra vite un incontournable du genre.

“Sérafine” fait un hold up en pleine cérémonie des Césars 2009

Dimanche 1 mars 2009

yolande-_moreau1

Lors de la 34e cérémonie des Césars, “Séraphine” en moins de trois heures rafle pas moins de sept Césars. Meilleur film français de l’année  réalisé par Martin Provost qui empoche au passage avec la complicité de Mac Agdelnour le César du meilleur scénario. L’atrice Yolande Moreau grace à son interprétation de “Séraphine “  est donc sacrée meilleur actrice. Mais quand on sait qu’ensuite le film est sacré pour la meilleure photo, la meilleure musique, et qu’en plus les costumes sont aussi les meilleurs , cela fait un peu rêver. Cela frôle le sans faute. Quand pas moins de 3000 membres de l’académie, soit 30% de la profession sont tombés d’accord pour considéré ce film comme le meilleur, ou du moins un événement du 7e art incontournable en 2009, respect! Il y a rarement de fumée sans feu. A priori, si vous avez raté “Séraphine” à la sortie, une séance de rattrapage s’impose!