Articles taggés avec ‘Bruce Willis’

Joyeux anniversaire

Jeudi 19 mars 2015

L’acteur et producteur de cinéma américain Bruce Willis (de son vrai nom Walter Bruce Willis) est né le 19 mars 1955 à Idar-Oberstein, en Allemagne de l’Ouest.

Les retraités extrêmement dangereux sont de retour

Mercredi 28 août 2013

Voilà comme souvent un volet 2 de Red  (Retraités Extrêmement Dangereux) film de Robert Schwentke qui a eu un succès aussi inattendu qu’estimable, compte tenu de son petit budget. Dean Parisot le nouveau réalisateur de Red 2 retrouve plusieurs acteurs du volet 1, comme Bruce Willis, John Malkovich, Mary-Louise Parker ou Helen Mirren et renforce ,compte tenu de moyens plus importants, son casting de prestige avec Catherine  Zeta-Johns, Anthony Hopkins et Lee Byung-Hun.

Certains crierons encore un film de vieux pour des vieux. Il n’est pas faux que toutes ces têtes d’affiche sont des incontournables d’un cinéma passé pour ne pas dire dépassé. Mais voilà il y a un marché et l’on sait fort bien que les producteurs  investissent dans ce qui se vend et se voit sans état d’âme sur l’avenir culturel de tels produits. Nous voilà donc inscrit dans une saga adaptée de la mini-série de comics de Warren Ellis et Cully Hamner qui connaitra de nouveaux opus tant qu’il y aura un public.

Seulement voilà, comme pour le PSG il ne suffit pas de mettre une pléiade de vedettes sur une pelouse ou un écran pour gagner. Dommage qu’autant de grands acteurs se commettent dans ce genre de films commerciaux, mais c’est à ce prix là que l’on avale la pilule, afin de les voir dans des rôles loufoques et drôles.

Willis ou Gamblin, à vous de choisir

Mercredi 27 mars 2013

Aucun film cette semaine ne m’attire vraiment mon attention, mais par contre deux acteurs fort différents. Tout d’abord l’indestructible Bruce Willis toujours parfait dans son numéro d’indestructible, il faut dire qu’aujourd’hui pour le décoiffer il faut se lever tôt. Le regard goguenard bleu acier, le sourire sans ouvrir la bouche, il est toujours l’homme de la situation au milieu du monde qui s’écroule et des tirs forts bruyants dans les salles obscures modernes.   Cette fois ci le voilà en tête d’affiche de G.I. Joe : Conspiration, un film tout droit sortie d’une BD américaine des années quarante. Cette suite en 3D promet cascades et au bout de 5 minutes certainement, la moitié de la terre a été raillée de la carte. Dans ce second opus réalisé par Stephen Sommers, à qui l’on doit la Momie, Bruce Willis doit être égal à lui même et le budget de 185 millions de dollars est lui aussi à la hauteur de ses attentes. Pas de grande surprise pour cette étoffe des héros, en même tant que vous prenez les lunettes 3D vous pouvez poser votre cerveau au vestiaire.

dessin de Jacques Gamblin réalisé en 1999

Pour le second c’est un retour de Jacques Gamblin sur nos écrans, lui qui se consacre beaucoup au théâtre.  Dans Le premier homme, il joue le rôle principal, celui d’un romancier qui retourne voir sa mère dans une Algérie en guerre.  Ce film tiré d’un roman inachevé d’Albert Camus, puisque ce dernier est mort dans un accident de voiture,  m’attire plus que le précédent qui est essentiellement lié à l’action. Ce film sur les racines est plus dans mes cordes sensibles et certainement plus de mon âge aussi. C’est en fait un film qui parle de Camus puisque le livre éponyme était très autobiographique. Ce film sélectionné dans plusieurs festivals a reçu au Festival international du film de Toronto, le film a reçu le prix de la critique. Ce serait donc mon choix de la semaine sans hésiter.