Articles taggés avec ‘Quentin Tarantino’

Il est né un 27 mars

Vendredi 27 mars 2020

Quentin Tarantino

Le réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain Quentin Tarantino, est né le 27 mars 1963 à Knoxville dans le Tennessee.

Ils sont nés le 27 mars

Dimanche 27 mars 2016

Quentin Tarantino

Le réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain Quentin Tarantino, est né le 27 mars 1963 à Knoxville dans le Tennessee.

Kad Merad

Le comédien, humoriste et réalisateur franco-algérien1, Kad Merad, de son vrai nom Kadour Merad, est né le 27 mars 1964 à Sidi Bel Abbès en Algérie

Joyeux anniversaires

Vendredi 27 mars 2015

Le réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain Quentin Tarantino, est né le 27 mars 1963 à Knoxville dans le Tennessee.

Le musicien, chanteur mais aussi peintre et illustrateur Arthur H, de son vrai nom Arthur Higelin, est né le 27 mars 1966 à Paris,. Il est le fils du chanteur Jacques Higelin.

Le comédien, humoriste et réalisateur franco-algérien1, Kad Merad, de son vrai nom Kadour Merad, est né le 27 mars 1964 à Sidi Bel Abbès en Algérie

Mr Alain Resnais tire le rideau entre Césars et Oscars

Lundi 3 mars 2014

Il y a quelques années déjà que sa silhouette dégingandée m’avait inspiré cette caricature d’un grand monsieur du 7e art. Parce sa façon d’être ,l’originalité de son approche cinématographique a élevé cette industrie au rang d’Art. La prestance et le regard vif, l’oeil humide et enjoué pour son clan, il savait être distingué naturellement. Mourir le lendemain des Césars qui l’ont fêté 5 fois et la veille des Oscars, que peut-on rêver de mieux  pour un homme de son envergure. Peu importe tout ce qu’il a fait, une chose est certaine le Cinéma français vient de perdre un de ses grands metteur en scène comme le furent  Demy, Pialat, Truffaut ou Rohmer pour ne citer qu’eux. Il était parmi les cinéastes que la jeune génération honnissait, lui si jeune d’esprit,  parce que son cinéma était trop français, c’est à dire trop théâtral, pas assez américanisé, sans effets spéciaux ou trop intello.

Il était à lui seul un morceau de l’exception française, celle que des grands metteurs en scène outre atlantique, comme Tarantino, adore, en disant autant qu’il le peut que les français sont de grands cinéphiles, un constat auquel faut il peut être mettre un bémol en ce qui concerne la nouvelle génération très mondialisée déjà. J’avais vu Nuit et brouillards et je ne m’en suis jamais remis…mais lui ci, il n’a jamais cessé d’être créatif ce touche à tout n’avait qu’un objectif, innover…Ce grand enfant passionné de 91 vient de nous quitter et laissera un trou dans la toile qui jamais au grand jamais ne se refermera, adieu Mr Alain Resnais.

Ave Cesar ceux qui t’ont élu te saluent

Samedi 1 mars 2014

Quel ne doit pas être sa surprise ce matin de se réveiller derrière un véritable mur de Césars. Obtenir le meilleur César du premier film mais aussi celui du meilleur film et du meilleur acteur, ça doit secouer. La profession à césarisé à mort Guillaume Gallienne qui avait du mal à retenir ses larmes et en était gêné pour les autres qui eux regardaient. La grosse déception de ces Césars 2014 c’est un seul petit César de la meilleure actrice en devenir pour Adèle Exarchopoulos dans la Vie d’Adèle.

Du reste Abdellatif Kechiche, certainement toujours en froid avec Léa Seydoux avait bien pris soin de ne pas venir, flairent certainement que le miracle Cannois c’était bien fini.

Rien pour la jeune Léa qui a fait de la figuration ou pour regarder la vraie Adèle monter sur le podium.

Rien non plus pour Julie Gayet qui a vécu, c’est une évidence, une soirée détestable. Sa présent est liée au fait qu’ elle se devait de montrer qu’elle faisait toujours partie de la profession.

Ce fut la même chose pour Marisa Borini, mère de Carla Bruni Sarkozy, et le duel droite gauche n’eut pas lieu comme prévu.

La belle Scarlett Johansson toutes dents dehors et les yeux dans les étoiles reçu des mains de Quentin Tarantino, toujours aussi amoureux du cinéma français, qui lui aussi fut évité par les donneurs de Césars.

Enfin bon les heures passent et on se rend compte qu’un seul a presque tout raclé dans le soirée, et repart avec une brassée de trophées, c’est Guillaume Gallienne, le reste, ce ne sont que des miettes.