Articles taggés avec ‘Catherine Deneuve’

Elle est née un 22 octobre

Lundi 22 octobre 2018

Catherine Deneuve

L’actrice française,Catherine Dorléac, dite Catherine Deneuve,est née le 22 octobre 1943 dans le 17e arrondissement de Paris.

Elle est née un 22 octobre

Samedi 22 octobre 2016

Catherine Deneuve

Ils sont nés un 22 octobre

Jeudi 22 octobre 2015

Catherine Deneuve

L’actrice française Catherine Deneuve est née le 22 octobre 1943.

Arsène Wenger

L’entraîneur de foot Arsène Wenger est né le 22 octobre 1949

Joyeux anniversaires

Mercredi 22 octobre 2014

L’actrice Catherine Deneuve est née le 22 octobre 1943

L’entraîneur de foot Arsène Wenger est né le 22 octobre 1949

Deneuve dans la cour des grands

Mercredi 23 avril 2014

Il semble que la belle glaciale Catherine Deneuve se bonifie avec le temps comme le plus enivrant des vins rares. Elle ose se montrer là dans ce nouveau film  Dans la cour le nouveau film de Pierre Salvadori comme une femme brisée, une enseignante retraitée, dépressive et joue une magnifique partition entre rires et larmes. Au moment où la grande Catherine à 70 ans  prévoie de séparer de son château Normand, elle ose intervenir et s’insurger dans les médias contre le bashing  présidentiel,  sport national des journalistes. Avec un franc parler sans concession, elle réagit aux propos de Sophie Marceau qui a traité François Hollande de “gougat” et de lâche, et la remet à sa place. Elle avait déclaré  : «Je trouve ça très grossier. Extrêmement grossier. Je suis étonnée de voir la facilité avec laquelle les gens parlent du président de la République ». Pour elle « C’est essentiel, garder son sens critique » et à priori elle l’applique sans sourcilier.

Autre personnage qui fait un grand sketch dans ce film à petit budget, Gustave Kervem ex grolandais, tous deux forment “un tandem maladroit, drolatique et solidaire”.  Invitée de Claire Chazal,  cette dernière demande à Catherine Deneuve si depuis quelques années elle ne fait pas “des choix audacieux”, l’actrice répond du tac au tac “J’ai eu la chance de toujours me sentir libre de mes choix, et elle nous le prouve une fois de plus. Une fois de plus Catherine Deneuve nous prouve s’il était besoin que oeuvre plus que jamais dans la cour des grands.

L’exil de Depardieu libère la parole

Samedi 22 décembre 2012

Le journal Libération devient, depuis peu un lieu de joute entre poeple du Cinéma. Dans une tribune de Libération, Philippe Torreton avait violemment critiqué  Gérard Depardieu d’avoir choisi de partir en Belgique et rallumé la polémique qui se retourne maintenant contre lui. Rappelons les faits…

Dans la tribune , “Alors Gérard t’as les boules”,  publiée dans Libération du 17 décembre, Philippe Torreton fait glisser cette affaire sur le plan politique déjà dans cet extrait : “Tu en appelles à tes gentils potes de droite pour que le grand méchant de gauche arrête de t’embêter…”. Les attaques sont sans détours comme : “Tu votes pour qui tu veux, et tu fais ce que tu veux d’ailleurs, mais ferme-la, prends ton oseille et tire-toi, ne demande pas le respect, pas toi…” Souvent le trop est l’ennemi du bien.  Très vite Torreton, en s’attaquant à un monstre du cinéma tel que Gérard Depardieu, cristallise un front commun contre lui et se retrouve mis au banc de toute une profession. On sent de là le : “Qui es-tu toi, pour me juger?” Étant de la profession ce papier était bien évidemment suicidaire. Même Brigitte Bardot l’invective : “Que Philippe Torreton, inconnu au bataillon des célébrités, garde son venin, sa vulgarité, sa médiocrité et sa jalousie pour insulter ceux qui en valent la peine !” La surcharge vient d’être faite vendredi dans une nouvelle tribune de Libération par la Grande Catherine  elle même :«Ce n’est pas tant Gérard Depardieu que je viens défendre, mais plutôt vous que je voudrais interroger. Vous en prendre à son physique! A son talent! “Ce gâchis” dont vous parlez… De quel droit, de quel souci démocratique semblez-vous animer votre vindicte salissante?» et l’achève sur un théâtral : «Qu’auriez vous fait en 1789, mon corps en tremble encore!”. L’affaire va bon train, Laurence Parisot, la présidente du Medef  surenchérit à son tour et déclare à l’instar de Catherine Deneuve : “On est en train de recréer un climat de guerre civile, qui s’apparente à 1789 ». Pendant ce temps en catimini, Afflelou décide d’aller vivre à Londres, bien entendu pour des raisons professionnelles tout comme certainement Christian Clavier.  Tel que l’avait fait Bernard Arnaud, qui est parti à Bruxelles il y a peu, il vient de déclarer : “Je continuerai à payer mes impôts en France.”Mais il est fou Afflelou!

Catherine Deneuve reine dans Potiche

Mercredi 10 novembre 2010

Ozon nous offre là un sujet qu’il mijote depuis près d’une décennie. C’est en découvrant la pièce Potiche de Barillet et Grédy, qu’il a su tout de suite qu’il tenait là une excellente base pour un film, fallait-il encore l’adapter et la moderniser. Pour cela, non sans talent, il a saupoudré cette comédie de références actuelles, clin d’œil au sarkozisme ambiant. C’est aussi et avant tout, un film d’acteurs avec un casting impressionnant, du reste l’affiche en atteste. Catherine Deneuve dans le rôle de Suzanne, une bourgeoise qui s’émancipe, et son ex-amant, Gérard Depardieu en maire communiste, voilà le couple mythique du cinéma français réuni pour la septième fois à l’écran. Ozon offre à Catherine Deneuve un rôle à sa dimension. Elle joue, chante et danse, petit clin d’œil à Jacques Demy, avec un mélange de classe et d’espièglerie. En ces temps moroses voilà peut être une bonne occasion de rire un peu avec cette comédie de boulevard aux accents surannés des années 70.