Articles taggés avec ‘Lino Ventura’

Lautner flingué par la Camarde

Mardi 26 novembre 2013

Le réalisateur Georges Lautner vient de nous quitter à l’âge de 87 ans des suites d’une longue maladie. Flingué par la Camarde celui qui avait réalisé le film culte “Les tontons flingueurs ” et rejoint du coup cette bande hilarante qu’étaient, Francis Blanche, Lino Ventura, Bernard Blier  pour ne citer qu’eux. Le réalisateur avouait : ” Je n’ai jamais compris le miracle des Tontons flingueurs à travers les âges”. Il n’en reste pas moins que l’on se délecte encore et toujours de la scène culte de la cuisine. Lautner faisait ce que l’on nomme péjorativement, un cinéma populaire. Son association avec le dialoguiste de génie, Michel Audiard, fait rentrer ce film dans l’histoire du 7e art.

Faisant tourner Bébel, un des chouchous des français, dans le Professionnel ou Flic ou voyou il s’assure un succès évident. Mais il a l’art des bonnes collaborations, il travaille avec Ennio Morricone, qui fait un tabac dans les années 80. De ce fait Lautner marquera le cinéma français  et c’est toujours avec grand plaisir que l’on peut regarder ces vieux films avec un plaisir non feint. Salut l’artiste et bien venus chez les tontons flingués.

Ciao Monsieur Pinoteau

Lundi 15 octobre 2012

Il nous a quitté aussi discrètement qu’il a vécu. Ce grand monsieur du cinéma était un enfant de la balle et le cinéma était sa famille et toute sa famille faisait du cinéma. Quand on parle de Claude Pinoteau, un film vient à l’esprit la Boum, ce long métrage qui fut le symbole de toute une génération un véritable phénomène social. Grand ignoré des cahiers du cinéma, il fut considéré comme un artisan, certes de qualité, qui n’a rien à voir avec ce que la nomenclatura considère comme les artistes de la nouvelle vague, dont Lelouch dont il fut l’assistant et qui était présent à son enterrement. Un grand professionnel mais aussi un grand découvreur de talents, et l’on pense bien évidemment à Sophie Marceau qui n’avait que 13 ans dans la Boum 1. Cette dernière, fort affectée lors de la cérémonie, déclare : “C’est le papa de toute une génération avec ce film”. Il savait passer de la comédie au polar avec une grande virtuosité, et Lino Ventura fut son acteur fétiche qu’il fit même jouer à contre emploi dans le film La Gifle. Dans ce long métrage pour lequel il obtient le prix Louis Deluc, apparaissait un nouveau espoir de la toile, Isabelle Adjani, venue elle aussi l’accompagner vers sa dernière demeure dans le petit cimetière de la Butte qui l’avait vu grandir. Scénariste, dialoguiste,  assistant,réalisateur et même producteur c’est un grand monsieur du 7e art Français qui nous a quitté le 5 octobre à l’âge de 87 ans.

Claude Miller sera-t-il présent à Cannes à titre posthume ?

Samedi 7 avril 2012

Pas simple de se remettre d’un échec cuisant. Miller a connu avec son dernier film Voyez comme ils dansent fut un revers de fortune cuisant mais ce n’était rien face aux problèmes de santé et ce satané crabe qui a eu raison de lui mercredi à l’âge de 70 ans. Pourtant le cinéaste à travaillé jusqu’au bout et tourna Durant l’été 2011 un Thérèse Desqueyroux (d’après François Mauriac) avec Audrey Tautou et Gilles Lellouche. La sortie du film est prévue pour l’automne, mais il était aussi pressenti pour la sélection officielle française à Cannes. Si la rumeur se confirme, ce sera son inquième film présenté à Cannes neuf ans après La Petite Lili (2003) avec Ludivine Sagnier. Nous lui devons le superbe face à face Lino Ventura et Michel Serrault sur des dialogues de Michel Audiard, dans Garde à vue, en 1981. Il vient de rejoindre au panthéon du cinéma éternel ces trois monstres sacrés. Mais a si aussi révéler une actrice exceptionnelle, enfant de la balle au nom prestigieux, qui s’est fait un prénom dans la petite Charlotte en crevant l’écran dans l’Effrontée et la petite voleuse. Ce grand sensible savait parler de l’enfance  comme personne.