Articles taggés avec ‘Jodie Foster’

Joyeux anniversaires

Mercredi 19 novembre 2014

Le journaliste, écrivain et animateur de télévision français, Patrick de Carolis est né le 19 novembre 1953 à Arles

L’actrice, réalisatrice et productrice américaine Jodie Foster, est née le 19 novembre 1962 à Los Angeles en Californie.

Le footballeur puis entraîneur français, Laurent Blanc est né le 19 novembre 1965 à Alès (Gard).

Le coureur cycliste français, Richard Virenque est né le 19 novembre 1969 à Casablanca, au Maroc

Mat Damon l’hybride de Elysium

Vendredi 16 août 2013

Elysium est certainement le  blockbuster de l’été qui fait déjà un carton aux USA. C’est le deuxième film de science-fiction écrit et réalisé par le sud-africain Neil Blomkamp après le succès de District 9.  Comme chaque fois, face au manichéisme ambiant un homme se dresse pour tenter de mettre fin à cet état de fait. Cette fois, celui qui est chargé de sauver la Terre et sa population, s’appelle Max, interprété par Matt Damon. Cet acteur, pourtant rompu à ce genre d’action, avoue que ce tournage fut le plus difficile de sa carrière.

Pour Jodie Foster, dans le rôle de la ministre Rhodes, Elysium parle des disparité de notre monde, et rajoute:  c’est ”un film sur l’environnement et la façon dont nous traitons notre planète.” Les scènes terrestres ont été principalement tournées dans les bidonvilles de Mexico, quant à la station spatiale, elle a été entièrement construite, demandant pour 150 personnes un an de travail.Pour rendre son film le plus crédible possible, Neil Blomkamp a choisi d’éviter au maximum les effets spéciaux. Pour les amateur du genre, Elysium est l’occasion de voir Mat Damon, cet hybride au squelette métallique faire son show en 2154, comme une antithèse de Schwarzenegger.

Pourquoi passent-ils tous derrière la caméra ?

Jeudi 2 juin 2011

Mélange des genres, le modèle devient photographe et l’acteur de plus en plus souvent réalisateur. Est-ce là, le signe d’une insatisfaction déguisée ? Celui d’un manque de confiance des producteurs qui assurent leurs arrières ? Où est-ce tout simplement celui d’une prétention sans borne ? Cela ne doit en rien faciliter l’émergence de nouveaux réalisateurs qui ne font pas encore parti de la nomenklatura cinématographique. A force d’être filmé, l’acteur n’aurait-il plus qu’une envie, celle de regarder par l’autre bout de la lorgnette magique ? Il y aurait-il mimétisme débouchant tout droit d’un apprentissage par osmose ? Le fait est là, quelques beaux et célèbres exemples américains comme Clint Eastwood ou Jodie Foster prouvent que cela peut se faire avec brio. En France aussi les exemples ne manquent pas. Marie-France Pisier, Charlotte de Turckheim, Nicole Garcia, Agnès Jaoui  ou encore Nolwenn, les femmes sont légion à réussir plutôt bien leur mutation. Si l’on évoque Jacques Perrin ou Dany Boon entre autres on voit que les hommes aussi savent faire et obtiennent des succès incontestables.  Depuis peu deux nouveaux poids lourds du 7e art se lancent dans la bataille. Daniel Auteuil vient de réaliser la fille du puisatier et maintenant Kad Merad passe derrière la caméra à son tour et nous offre cette semaine à l’affiche Monsieur Papa, un véritable tournant dans sa carrière. Originalité du projet, c’est sa femme, la romancière Emmanuelle Cosso- Merad qui a écrit le scénario de son film. Espérons seulement que le film ne soit pas à l’image de l’affiche qui n’a rien de franchement original.

Jodie Foster coup de foudre pour le complexe du Castor

Mercredi 25 mai 2011

Jodie Foster craque pour un scénario, le complexe du Castor et propose au producteur Steve Golin, de le tourner alors qu’il était déjà entre les mains d’un autre réalisateur. Tout compte fait c’est elle qui l’a finalement tourné avec Mel Gibson comme acteur  vedette, alors que Jim Carey et Steve Carell avaient envisagés tout d’abord pour ce rôle. Elle s’investit doublement, réalisatrice  tatillonne, mais aussi interprète, pour l’occasion, la femme de Mel Gibson dans ce drame familial. Jodie Foster s’entoure toujours dans ses tournages de personnes qu’elle connait très bien. La réalisatrice, très impliquée dans ce nouveau long métrage, n’a rien laissé au hasard. Très exigeante, elle avait l’œil partout et des idées bien arrêtés. Elle a souhaité pour ce film, des costumes et des décors réalistes, mais encore des décors sobres et dépouillés, ce qu’elle a obtenu. Elle vient de présenter le Complexe du Castor, tourné pour la première fois en Cinémascopes,  à Cannes hors compétition. Voilà un film très original qui peut vous permettre de passer un excellent moment, chose bien difficile à bouder par les temps qui courent.