Articles taggés avec ‘Liliane Bettencourt’

Images de la semaine selon Nalair

Dimanche 13 octobre 2013

Dans l’affaire Bettencourt/Sarkozy, l’ex Président de la République bénéficie d’un non-lieu.

Pas si Gentil que ça le juge

Mardi 26 mars 2013

Mais qui a bien pu oser ? L’ensemble de l’UMP est outré, mais la garde rapproché crie au crime de lèse-majesté, qu’on l’écartèle tout de suite sans plus tarder. Quel juge en bois brut peut sans sourciller s’en prendre à un ex président  qui tentait, du moins par la penser, revenir pour sauver la France de son naufrage. Celui qui était près à ce sacrifier et à renier une parole ,dite à la va-vite sous l’impulsion d’un échec, qui affirmait qu’il ne goûterait plus à son pêcher mignon, la politique. Loin de ce panier de crabes il préférerait vaquer aux affaires et déclamer des conseils judicieux au quatre coins de la planète, à grand renfort de cachets pharaoniques. Le juge Gentil l’est-il vraiment ?  A priori non, loin s’en faut . Il s’est forgé loin des médias et des photographes, qu’il fuit comme la peste, une solide réputation de juge incorruptible qui étudie ses dossiers à la loupe. Limite arrogant, il est détesté par ses confrères avocats. C’est en tout cas le cas de l’avocat  de Nicolas Sarkozy, Me Herzog qui l’aurait snobé plus ou moins et qui maintenant parle d’un juge partisan. L’ex éminence grise du président UMP, Henri Guaino, va certainement en avoir de ses nouvelles, puisque  lors d’une de ses envolés lyriques, a dit que le juge Gentil déshonorait la justice. Ce dernier compte bien l’attaquer pour injure à magistrat.

Il n’a fallu cependant que quelques jours pour que Nicolas Sarkozy se relève de son ulcération et attaque sur sa page facebook ce paria qui a osé douter de son intégrité. Le feuilleton de cette mise en examen pour “abus de faiblesse” envers la milliardaire Liliane Bettencourt promet des lendemains qui chantent. En attendant il faut que NIcolas Sarkozy joue, comme il sait si bien le faire, des médias, mesurant les forces dans son propre camp, et ce n’est pas seulement une Nadine Morano comparant son affaire à celle d’Outreau qui le sortira de ce mauvais pas.

Les images de la semaine selon Nalair

Dimanche 24 mars 2013

La malédiction de la fortune de Liliane Bettencourt continue à faire des victimes politiques et pas des moindres…même si pour l’instant rien n’est encore prouvé

Mise en examen de NIcolaa Sarkozy par le juge Gentil…

Le ministre du budget, Jérôme Cahuzac,  se démissionne

Médiapart l’aurait-il tué ?

Le grand retour médiatique de Sarkozy

Samedi 23 mars 2013

Ce retour à la une de tous les journaux tricolores, Nicolas Sarkozy ne l’avait peut être pas vu comme ça.

Décidément l’affaire Bettencourt n’a pas fini de mettre en examens une multitude de personnalités. Cette richissime veuve est une vraie malédiction. Il était à prévoir que l’ex président de la République cité dans cette affaire serait poursuivi après son mandat, mais personne n’y croyait vraiment. Cette mise en examen pour «abus de faiblesse» va demander  aux avocats chevronné de Nicolas Sarkozy une longue bataille juridique à venir qui risque, même s’il y a présomption d’innocence,  de compromettre son retour politique, même si c’est pour sauver la France et les Français. L’UMP se déchaine contre la magistrature, et traite de méchant et de fourbe Me Gentil, qui ne fait qu’appliquer à la lettre le bon déroulement du dossier, après une mise en sourdine le temps d’un mandat. La loi est implacable au moins peut on le croire et ne fait pas de quartier que l’on se nomme Sarkozy ou Tartampion. Maintenant tout se jouera lors de plaidoiries de haut vol, où certainement nous verrons gagner le meilleur peut être pas le moins coupable.  En attendant le retour médiatique de l’ex Président est en berne, qui s’en réjouit le plus? Est ce ses amis de toujours ou ces ennemis de jamais qui se taisent en attendant que Cahuzac expie à son tour. La politique est l’argent fond un couple détonnant qui avant ne dérangeait pas grand monde. Maintenant c’est un moyen de calmer les appétit des plus inconscient au moins durant un certain temps.

Liliane Bettencourt toujours d’actualité

Vendredi 3 août 2012

Au cœur d’une polémique fiscale, l’île d’Arros que Mme Loréal aurait dissimulée au fisc Français et Seychellien en 1997, se souvenant même plus qu’elle l’avait achetée.  Tout va mieux dans une crise de lucidité récente que dis-je encore plus que ça, Mme  Liliane Bettencourt a décidé de vendre l’île oubliée sur sa feuille d’impôts à un riche saoudien pour le modique somme de 49 millions d’euros. Le quotidien Libération qui publie l’information ne peut pas assurer que Abdulmohsin al-Sheikh, président de SOSF veuille bien y faire une réserve pour les tortues comme il le déclare payée à coup de pétrodollars. Mais d’après le quotidien,  ce riche saoudien aurait bien une fondation et s’intéresserait sincèrement au monde marin, alors pourquoi pas! Une chose est certaine c’est que l’héritière de Loréal devra payer au gouvernement des Seychelles une pénalité de 6,5 millions d’euros et rapatrierait l’argent de cette vente en France ce qui est un bon coup pour le fisc Français, puisqu’il va être imposé. Mais en fait c’est un cheveu sur la tête de l’iceberg financier de Mme Bettencourt, mais il faut tout de même le signaler et ça nous va bien.

Vous avez dit fraude !

Mardi 22 novembre 2011

Tout le monde a certainement encore un petit souvenir de la déclaration de guerre à la fraude du président de la République à Bordeaux. Le côté moralisateur et les mots de voleur, fraudeur, criminel de l’es majesté.  Mais il semble qu’à petit, petite fraude et à gros, grosse fraude. Mieux diviser pour régner,une tactique déjà employée mille et une fois et qui semble en France un terreau fertile à la délation.  Le fraudeur c’est l’autre il va de soit, un peu comme en Grèce où personne ne veut payer d’impôts et tout le monde veut le beurre l’argent du beurre et le cul de la crémière. Cette nouvelle affaire parmi le serpent de mer Loréal  ne représente pas une île fantôme,  dont ne parle plus, mais seulement 100 millions d’euros, une goutte d’eau dans l’océan de la fraude des nantis qui préfèrent que ceux qui sont malades ne soient pas payé un jour de plus, que de jouer le jeu. Il faut dire que le même jour où l’on a supprimé le projet de taxe sur les hôtels de luxe les députés solidairement refusaient de céder 10% de la manne qu’ils s’étaient votés en augmentation. Tout va bien dans le meilleur des mondes, il est bien évident que ce sont les plus nombreux qui doivent payer pour les plus riches, et sauver l’Euro, les Banques, et puis quoi de plus?

Nouvelle “bombe” dans l’affaire Bettencourt

Vendredi 2 septembre 2011

Voilà une affaire qui débute en 2007, mélange de secrets familiaux, d’argent et de manipulations d’hommes politiques, qui vient de connaître un nouveau rebondissement. La juge Isabelle Prévost-Desprez, cité dans le livre “Sarko m’a tuer”, met en cause le président de la République, ce qui fait l’effet “d’une bombe” à quelques mois du lancement de la campagne présidentielle de 2012 et relance cette affaire. Ces révélations ne seraient en fait que de simples allégations démenties catégoriquement par l’Elysée. L’ex-infirmière de Liliane Bettencourt  contredit la juge, affirmant qu’elle n’aurait dit à personne qu’elle aurait vu Nicolas Sarkozy recevoir de l’argent. Il faut dire que le contraire fut étonnant quand on sait qu’elle a confié au journal Marianne qu’elle vit dans la peur.  Elle raconte :”J”ai reçu des menaces de morts. On m’a fait savoir qu’à cause se mon témoignage dans l’affaire Bettencourt, on allait retrouver mon corps dans la Seine”.  Comment se fait-il alors qu’une magistrate,  que François Martin dans Midi libre qualifie comme “Intégre, opiniatre, indocile”,  prenne un tel risque, et que les auteurs du livre ne cherchent pas à recouper leurs informations ? La presse dénonce “un climat de peur” généralisé qui entoure cette affaire politico-judiciaire. Pour faire  bonne mesure le Monde accuse les services secrets d’avoir espionné un de ses journalistes à propos de cette même affaire. C’est clair comme dit une humoriste bien connue, “on ne nous dit pas tout” et le reste du temps on nous ment.

Let’s Recap… récapitulons

Dimanche 25 juillet 2010