Articles taggés avec ‘Franck Ribéry’

Il est né un 7 avril

Samedi 7 avril 2018

Franck Ribéry

Le footballeur international français, Franck Ribéry, est né le 7 avril 1983 à Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais. Il évolue au poste d’ailier gauche au Bayern Munich.

Joyeux anniversaires

Jeudi 7 avril 2016

Jean-Louis Borloo

L’homme politique françaisJean-Louis Borloo, est né le 7 avril 1951 à Paris (15e). Il a été ongtemps député de la 21e circonscription du Nord et maire de Valenciennes.

Franck Ribéry

Le footballeur international français, Franck Ribéry, est né le 7 avril 1983 à Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais. Il évolue au poste d’ailier gauche au Bayern Munich.

Teddy Riner

Le judoka français, Teddy Pierre-Marie Riner, est né le 7 avril 1989 aux Abymes en Guadeloupe. Il évolue dans la catégorie des plus de 100 kg (poids lourds).

Guillaume Depardieu

L’acteur de cinéma français, Guillaume Depardieu, né Guillaume Jean Maxime Antoine Depardieu le 7 avril 1971. Il est le fils des acteurs Élisabeth Guignot et Gérard Depardieu.

Yves Rocher

L’ industriel français de la cosmétique végétale, Yves Rocher est né le 7 avril 1930 à La Gacilly, Morbihan.

Ils sont nés un 7 avril

Mardi 7 avril 2015

Franck Ribéry

Le footballeur international français, Franck Ribéry, est né le 7 avril 1983 à Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais. Il évolue au poste d’ailier gauche au Bayern Munich.

Jean-Louis Borloo

L’homme politique françaisJean-Louis Borloo, est né le 7 avril 1951 à Paris (15e). Il a été ongtemps député de la 21e circonscription du Nord et maire de Valenciennes.

Russel Crowe

L’acteur néo-zélandais Russell Crowe est né le 7 avril 1964 à Wellington.

Tedy Riner

Le judoka français, Teddy Pierre-Marie Riner, est né le 7 avril 1989 aux Abymes en Guadeloupe. Il évolue dans la catégorie des plus de 100 kg (poids lourds).

Francis Ford Coppola

Le réalisateur, producteur et scénariste américain Francis Ford Coppola est né le 7 avril 1939 à Détroit dans le Michigan (États-Unis).

Le beau et la bête

Mercredi 15 janvier 2014

L’attribution du Ballon d’or 2014 à Ronaldo a fait grincer bien des dents en France, où tout le monde attendait Ribéry qui avait fait une saison vraiment exceptionnelle. Mais voilà ce dernier finit seulement à la 3ème place, après Messi, qui avait gagné les quatre derniers. La déception était lisible sur la tête de Franck Ribéry alors que Ronaldo était en larmes, heureux d’avoir doublé la récompense. Pour les journalistes sportifs Franck Ribéry était le number one de leur choix devant Ronaldo et Messi. Pour beaucoup de chroniqueur, l’attribution du ballon d’or n’est qu’une mascarade, et le prix est le fruit d’un concours de lobbies. La polémique enfle et la voix du Nord se demande s’il ne faudrait pas changer le système de vote. Enfin pour conclure les portugais qui étaient triste à mourir après la mort d’Eusébio, ont retrouvé le sourire en voyant son dauphin Ronaldo empocher son deuxième ballon d’or.

Les bleus capables du pire comme du meilleur

Mercredi 20 novembre 2013

La France est haletante et tendue à l’idée de ne pas se qualifier pour la coupe du mode au Brésil. Après 17 min il ne se passe rien, mais déjà on sent que les contres ukrainiens restent dangereux. Mais voilà tout à coup que la France s’envole, le stade hurle sa joie, l’espérance resurgit parmi les supporters.

Quant à Mamadou Sakho c’est là révélation du match avec un doublé lui qui n’avait jamais marqué en bleu.

Benzema marque deux fois, le bon est refusé, celui qui était hors-jeu est accepté. Il y a vraiment de l’approximation dans l’arbitrage.

Domination nette des bleus qui jouent enfin comme des morts la faim. Il faut dire que c’est peut être au pied du mur que l’on voit l’ouvrier, mais là enfin, ils se sont mis à jouer au foot.  Cabaye fait une première mi-temps remarquable. Fin de la première mi-temps les compteurs sont remis à 0, 2 à 2 tout est possible. C’est le coup de mou pour la France qui n’arrive pas à faire la différence 10 contre onze. Puis tout à coup Mamadou Sakho surgit et réussit un doublé, c’est vraiment la révélation de ce match. La Marseillaise ne cesse de retentir dans les tribunes. La France va pouvoir disputer sa 5e coupe du Monde consécutive. Explosion de joie, François Hollande est venu et opère une belle récupération politique. Il semble nous dire :” Alors heureux, vous voyez qu’il ne faut pas toujours critiquer, mais avoir confiance.” Cette façon de parler au second degré, n’est pas pour Ribéry et sa bande qui pourtant ne manque pas d’arroser la presse au champagne, avec un faux air de l’arroseur arrosé. Maintenant le plus dur reste à faire, ne pas être ridicule durant cette coupe du Monde au Brésil. Souhaitons que cela leur serve de leçon mais ce n’est pas gagné.

Images de la semaine selon Nalair

Dimanche 17 novembre 2013

Il aura peut être le ballon d’or 2014 mais il y a de grandes chances qu’il ne connaissent pas une nouvelle coupe du monde au Brésil…Il faudra qu’il fasse preuve de génie mardi prochain et ce n’est pas gagné. Actuellement les bleus sont verts et pas tant que leurs supporters qui craquent.

Va-t-il éviter une nouvelle fois le mur de l’indignation populaire et la fronde au sein du parti et des pseudos alliés

Le stoïcisme dont fait preuve Hollande est-il une subtilité ou une faiblesse avouée ?

Les bleus s’inclinent face à l’Ukraine déterminée

Samedi 16 novembre 2013

Le futur ballon d’or n’a rien pu contre une équipe d’Ukraine super efficace et combativité . Tout a été fait durant la partie pour maîtriser l’OVNI Ribéry, actuellement en super forme. En effet il a passé plus de temps à faire la culbute qu’à briller dans l’en but.

La première mi-temps Olivier Giroud n’a pu s’imposer de la tête, Il a reçu peu de ballon et n’a été en rien déterminant en pointe de cette attaque française.

En seconde mi-temps, le sélectionneur fait entrer Karim Benzema qui n’est là encore pas à la hauteur de l’enjeux.

Sur la touche, très inquiet Didier Deschamps voit les chances de sa sélection de plus en plus compromises, face à des Ukrainiens de plus en plus dangereux. En seconde période les vannes lâchent et Lloris encaisse un premier but à la 61e minutes

Les espoirs de la France, couleur du maillot de Lloris se brisent une première fois. Mais la défense des bleus sera sans cesse débordée, surtout par des attaques fulgurantes d’Ukrainiens soutenu par un stade déchaîné, qui y croit. Tout cela s’aggrave lorsque la France concède un pénalty provoqué par Koscielny et transformé comme à la parade. C’est fini, les bleus n’ont jamais été dangereux et par contre les ukrainiens n’ont jamais cessé de l’être. Ce n’est pas mission impossible au match de retour mais il faudra trouver la bonne formule, parce que ce soir  le résultat a été fort décevant et les bleus se sont logiquement inclinés face à une équipe d’Urkaine de loin plus combattive et plus déterminée que jamais à briser le barrage qui les éloigne encore de leur passeport pour le Brésil.

On n’y croyait plus

Mercredi 11 septembre 2013

Si l’on s’en tenait qu’au score, 4 à 2 pour les bleus contre la Biélorussie on pourrait être satisfait, et pourtant … Ce fut un match des plus décousu et inattendu. La première mi-temps montre une équipe de France sans jus qui ne trouve pas son rythme et qui n’a pas d’inspiration. Quant tout à coup sur un corner les bélarusses trompent Hugo Lloris qui fait une faute impardonnable. Pour sa 50e sélection le portier des bleus, qui a si souvent été irréprochable craque. Il s’en veut énormément, on  le sent fragile, désemparé. Le doute s’installe sur le banc comme sur le terrain. Le bilan de la première mi-temps est cauchemardesque pour les français.

Mais voilà, Zorro Ribéry est arrivé. Après un début de seconde mi-temps du même tonneau, le munichois se fait faucher dans la zone par le portier et obtient un pénalty, à la 47 e minute, qu’il transforme remettant les compteurs à zéro. Enfin les bleus coupent avec une malédiction de 526 minutes sans marquer. Il faut remonter à 1925 pour retrouver une telle mauvaise passe. On se prend à espérer, mais c’est sans compter sur la méforme de Lloris qui fait une nouvelle faute de mains. Les bélarusses reprennent l’avantage. Heureusement Ribéry, toujours aussi offensif finit par retrouver la voie des buts à la 64e minute, redonnant foi aux bleus qui enfin se lâchent.  C’est  grâce à deux buts coup sur coup, l’un de Nasri, l’autre de Pogba à la70e et à la 73e que l’on peut enfin pousser un ouf de soulagement,  parce que franchement on n’y croyait plus. Maintenant le plus dur reste à faire.

Zahia fait un procès médiatique aux bleus

Mardi 18 juin 2013

Le procès Zahia va s’ouvrir aujourd’hui dans l’absence des protagonistes. Les bleus seront jugés pour avoir eu des rapports avec une mineure à l’époque. Celle qui préfère aujourd’hui le nom de courtisane à celui de call girl semble à ce jour bien loin de cette affaire. Pourtant si elle ne sera pas présente au procès, elle a fait un tour médiatique et la une de nombreux journaux la semaine antérieure au procès. Lors de ses différentes interviews elle n’a pas hésité à parler du manque de générosité des bleus, mais surtout elle souligne que ce ne sont pas des gentlemen loin de là.

Manque d’éducation, vulgarité, pingrerie, nos bleus en prennent pour leur grade, mais à priori cela ne nous étonne guère. Il faut dire que depuis cette époque Zahia a rencontré celui qu’elle nomme “mon prince”, un milliardaire helvétique qui l’a installée dans un hôtel particulier du XVIIe et s’occupe de sa carrière dans la haute couture. Cela reste à confirmer maintenant puisqu’on le dit aussi Chinois, allez donc savoir ?  Pour elle, c’est un mauvais souvenir, pour eux c’est le risque de 3 ans d’emprisonnement. En fait, on peut déjà imaginer la suite et le nom lieu qui en découlera, au pire une amende pour l’exemple.

Voilà une affaire qui n’intéresse plus grand monde, en pleine crise et à l’époque où la fuite des capitaux est monnaie courante ou que Tapi est revenu en tête de gondole. Quant à DSK, son non lieu pour l’affaire du Carlton de Lille donne un peu le ton de la justice française à ce niveau des peoples qui ont les moyens d’être défendus par les ténors du barreau. L’affaire suit son court mais surtout va tourner court.

Les bleus sont-ils prêts pour l’Euro?

Jeudi 7 juin 2012

La victoire contre l’Estonie 4 à 0 semble encourageante. Laurent Blanc cependant émet quelques réserves sur nos qualités défensives. Il déclare : “L’équipe de France est en net progrès collectivement”. Le fait de gagner le 3e match de qualification est bien entendu une excellente chose, mais il faut bien voir que cette performance en fait n’en est pas vraiment une. Le match était relativement simple, ce fut une occasion pour l’entraîneur de mesurer le manque de rigueur des joueurs qui lors de l’Euro devront jouer simple mais efficace. Ce qui le satisfait c’est que Franck Ribéry et Karim Benzema qui ont montré un réelles qualités dans leur club européen respectif, “puisse enfin mettre leur talent au service de  l’équipe de France”, ce qui ne fut pas toujours le cas. Maintenant si les bleus semblent prêts, il leur faudra confirmer cette impression face à l’Angleterre  le 11 juin, ce sera une autre affaire.