Articles taggés avec ‘Jean Dujardin’

Il est mort un 19 juillet

Mardi 19 juillet 2022

Gérard Oury

Le réalisateur, scénariste, metteur en scène et acteur français, Gérard Oury, de son vrai nom Max-Gérard Houry Tannenbaum est mort le 19 juillet 2006 à Saint-Tropez (France).

Jean Dujardin est un acteur, humoriste, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma français, né le 19 juin 1972 à Rueil-Malmaison.

Alain Bombard est un docteur en biologie humaine, né le 27 octobre 1924 à Paris 5ᵉ et mort le 19 juillet 2005 à Toulon. Sa spécialité de médecin est donc biologie, il est plus orienté vers la recherche appliquée que vers le soin direct auprès des patients.

Elle est née un 19 juin

Dimanche 19 juin 2022

Anne Hidalgo

La femme politique française, Anne Hidalgo,est née le 19 juin 1959 à San Fernando (Espagne). Elle est membre du Parti socialiste depuis 1994.

Ayman al-Zaouahiri

Le chef du réseau terroriste Al-Qaida, Ayman al-Zaouahiri, est né le 19 juin 1951 en banlieue du Caire en Égypte.

Mouammar Kadhafi

Mouammar Kadhafi  est né le 19 juin 1942 à Qasr Abou Hadi.Communément appelé le colonel Kadhafi, c’est un militaire, homme d’État et idéologue politique libyen.

Jean Dujardin

L’acteur, humoriste, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma français, Jean Dujardin est né le 19 juin 1972 à Rueil-Malmaison.

Jérôme Cahuzac

L’homme politique français, Jérôme Cahuzac, est né le 19 juin 1952 à Talence (Gironde).

Sir Ahmed Salman Rushdie, né le 19 juin 1947 à Bombay, est un écrivain britannique d’origine indienne. Son style narratif, mêlant mythe et fantaisie avec la vie réelle, a été qualifié de réalisme magique.

Alexander Boris de Pfeffel Johnson, dit Boris Johnson, né le 19 juin 1964 à New York, est un homme d’État britannique. Il est chef du Parti conservateur et Premier ministre du Royaume-Uni depuis 2019. Après ses études, il se fait connaître comme journaliste dans les grands quotidiens

Nadia Zighem, dite Nâdiya, est une chanteuse française, née le 19 juin 1973 à Tours, en Indre-et-Loire.

Aung-san-suu-kyi

Daw Aung San Suu Kyi, née le 19 juin 1945 à Rangoun, est une femme d’État birmane. Figure de l’opposition non violente à la dictature militaire de son pays, lauréate du prix Nobel de la paix en 1991, elle est de facto chef du gouvernement de 2016 à 2021.

Yves Robert, né le 19 juin 1920 à Saumur, et mort le 10 mai 2002 à Paris 6ᵉ, est un réalisateur, scénariste, acteur et producteur français.

Michel Colucci, dit Coluche, est un humoriste et comédien français, né le 28 octobre 1944 à Paris 14ᵉ et mort le 19 juin 1986 à Opio. Fils d’un immigré italien et d’une Française, Michel Colucci grandit à Montrouge. Il adopte le pseudonyme « Coluche » à l’âge de 26 ans, au tout début de sa carrière.

Ils sont nés ou morts un 19 juin

Vendredi 19 juin 2015

Jean Dujardin

L’acteur, humoriste, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma français, Jean Dujardin est né le 19 juin 1972 à Rueil-Malmaison.

Jérôme Cahuzac

L’homme politique français, Jérôme Cahuzac,est né le 19 juin 1952 à Talence (Gironde).

Nadiya

La chanteuse française d’origine algérienne (kabyle), Nadia Zighem, dite Nâdiya, est née à Tours le 19 juin 1973.

Mouammar Kadhafi

Radovan Karadzic

L’ homme politique de la république serbe de Bosnie, psychiatre de formation, Radovan Karadžić est né le 19 juin 1945) à Petnjica au Monténégro actuel.

James Gandolfini

L’acteur et producteur américain, James Joseph Gandolfini, est mort le 19 juin 2013 à Rome.

Monument Clooney, What Else !

Vendredi 14 mars 2014

Le beau Georges nous livre avec Monuments Men,  son 5e long métrage. Il aborde un point vue peu étudié  par les innombrables films réalisés sur la seconde guerre mondiale, le vol systématique des oeuvres d’art par les Nazis. Ce film est tiré d’une histoire réelle et du romande Robert M. Edsel. Monuments Men est une équipe de spécialistes, chargée par Roosevelt, sur un programme lancé par le président Eisenhower,  de protéger et rechercher les oeuvres d’art menacées ou dérobées par les Nazis. Si Clooney est à la fois devant et derrière la caméra, la réalisation de son dernier film au budget colossal est loin de faire l’unanimité de la critique française, mais est-ce vraiment un mal? Pour ce nouveau long métrage il s’entoure de ténors, et le casting international est époustouflant.

L’américain Matt Damon joue le rôle de James Granger, c’est sa 6e collaboration avec Georges Clooney.

Le français Jean Dujardin rencontré lors de la cérémonie des Oscars et depuis semble-t-il le bon copain qui fait rire aux larmes.

La Neo zelandaise, Kate Blanchett qui vient de recevoir l’oscar de la meilleur actrice 2014 qui interprète ici une résistante française. Est-il besoin de rappeler ici que c’est une immense actrice.

Même s’il n’est pas toujours souhaitable de donner ou d’engraisser les riches en allant voir ce type de cinéma hollywodien, il n’en reste pas moins que la thématique peut séduire les amateurs d’arts et permettre de rencontrer l’histoire de l’équipe et de l’action menée par “Monument Men” qui a permis à la postérité de pouvoir toujours admirer les chefs-d’oeuvres du passé voués à disparaître selon le décret Néro d’Hitler. Aller voir Monument Clooney, What Else !

Les infidèles à l’affiche; censuré

Mercredi 29 février 2012

Voilà un  film qui a une sacrée affiche, puisqu’elle a été censurée par deux fois et que sur l’une d’entre elles on y voit le nouveau héros de la France, le seul homme oscarisé en ébats soit disant obscènes. Tous les ingrédients sont là pour que les gens courent voir Jean Dujardin enfin infidèle, lui qui l’on voit partout avec sa super blonde  platine, la charmante Alexandra Lamy qui ne cesse à chaque remise de prix, et dieu sait s’il y en a , l’embrasser à pleine bouche. Comment, ce nouveau couple glamour qui ne cesse de faire les couvertures de tous les magazines people, qui va devenir les amis français d’Eva Jolie et Brad Pitt, excusez du peu, peut-il être infidèle?. Ah ce n’est que du cinéma ? Ben franchement on n’y comprend plus rien à toutes ces histoires. Voilà des réalisateurs qui avec une farce découpée en sketches, cette fois ci encore, risque de faire du beurre. Il faut tout de même préciser aussi, que ce film a été réalisé en partie, par le plus oscarisé de nos réalisateurs Français,  Michel Hazanavicus. Le réalisateur de The  Artist obtient, l’Oscar du meilleur film et celui de la meilleure réalisation, de ce fait il dame le pion à l’ex titulaire du record,  Claude Lelouch. On retrouve encore le couple Chouchou et Loulou,  qui nous a fait connaître  Jean Dujardin et Alexandra Lamy , couple célèbre du petit écran mais encore couple dans la vie. Mais ce n’est pas tout, pour que la fête soit totale, leur meilleur ami dans la vie,  Gilles Lelouche, lui aussi est de la partie et tout comme Jean Dujardin fut censuré sur la deuxième affiche. A priori ce film fait déjà un carton plein au niveau du buzz, nous verrons maintenant si le public est au rendez-vous? Avec toutes ces histoires de couples à l’écran et dans la vie en y rajoutant les meilleurs amis, il est bien évident que tout cela ne pouvait que se terminer par une bonne histoire d’infidélité. La chair est faible .

The Artist du jamais vu aux Oscars

Mardi 28 février 2012

Après Roman Polanski pour le pianiste, Michel Hazaniavicius devient le deuxième réalisateur Français à accéder à la prestigieuse statuette et déclare : «Je suis le réalisateur le plus heureux du monde». Mais en 84 ans, pour la première fois de l’histoire de l’Académie des Oscars, un film Français reçoit l’Oscar du meilleur film. Quant à Thomas Langman, après avoir rendu hommage à son père Claude Berri, le producteur du film, a remercié l’Académie pour lui avoir offert «le prix dont tout le monde rêve».

Pour Jean Dujardin, c’est une revanche et quelle revanche sur sa déception au César. Un Oscar ne vaut-il pas un César ? C’est à croire que la France ne puisse jamais faire comme tous les autres et doive toujours se démarquer. Mais si Jean Dujardin avait eu le César du meilleur acteur, Cécile Bejo, la grande oubliée outre atlantique,meilleure actrice, et que l’Académie des César donne à Michel Hazaniavicius un César, et à The Artist un César que restait -il pour les autres? Leurs yeux pour pleurer.

Il s’agissait donc de faire un geste vers une comédie et surtout pour Intouchables succès très populaire, ce qui n’enlève en rien les qualité à Omar Sy qui fait dans ce film une prestation très remarquée. Voilà certainement ce qui value à Jean Dujardin en France, son manque de statuette et certainement un goût de frustration. Nul n’est prophète en son pays dit-on, cette maxime lui va comme un gant. Mais tout ça sent les petites magouilles interprofessionnelles ce qui est souvent un tronc commun dans toutes les remises des prix en France, qu’elles soient littéraires ou cinématographiques. Vouloir ménager la chèvre et le choux, à certainement du coup valu à Jean Dujardin de s’imposer devant le charismatique sexe symbole George Clooney, ou le séduisant Brad Pitt. Il n’en reste pas moins que The Artist obtient 5 Oscars et ça c’est du jamais vu pour le cinéma Français.

Mais il faut tout de même noter que la fabuleuse actrice Meryl Streep a obtenu un Oscar de la meilleure actrice pour sa fabuleuse interprétation de la Dame de Fer, dans un film qui a fait un magnifique flop. Mais le triomphe Français ne s’arrête pas là, puisque Woody Allen, réalisateur surtout apprécié dans l’hexagone, reçoit l’Oscar du Meilleur scénario original pour Midnight in Paris, on croit rêver. C’est en fait la France et son savoir faire qui semble faire un carton plein.

Ave César, ceux qui ont travaillé pour le cinéma se congratulent

Samedi 25 février 2012

Hier au soir une soirée exceptionnelle organisée par le cinéma français qui se congratulent et se distribuent des César. Antoine De Caunes toujours au top niveau de sa forme anime donc cette 37 e cérémonie. Un César d’honneur est remis à Kate Winslet pour l’ensemble de sa carrière qui est loin d’être finie. Annie Girardot souvent mal aimée, certainement pas appréciée à la hauteur de son talent, nous a quitté l’an dernier.L’académie des César semble faire son mea culpa et  la remercie par un bel et vibrant hommage. Elle avait obtenu un césar en 1996 pour le second rôle où elle était apparue ravagé bouleversante et bouleversée, déclarant :”Je ne sais si j’ai manqué au cinéma français mais lui m’a manqué énormément, éperdument…”  Défile la remise des Césars en tous genres,costume, musique, montage etc. Le moment tant attendu arrive enfin quel sera les meilleurs metteurs en scène, actrice, acteur et enfin le meilleur film. Le couperet tombe The Artist est sacré meilleur film de l’année qui obtient sur ses dix nominations six prix, encore une belle rafle de statuettes. Mais si Bérénice Bejo devient la meilleur actrice et son mari dans la vie, Michel Hazanavicius  le meilleur metteur en scène, un coup double fabuleux, la grande déception celle de Jean Dujardin qui n’obtient pas le prix du meilleur acteur.

Celui qui lui a ravi le prix du meilleur acteur c’est Omar Sy qui obtient le seul César d’Intouchables. La grande déception aussi, c’est pour le film Polisse qui n’obtient que deux prix. Toute la famille du Cinéma après s’être congratulés font finir dans un “pince fesse parisienne” dans la fameuse brasserie dans laquelle Nicolas Sarkozy avait lui même organisé le sien juste après son élection en 2007.

Joyeuse fêtes aux valentines et valentins

Mardi 14 février 2012

Un peu d’amour dans tant de haine on peut toujours rêver, même si St Valentin a été phagocyté à des fins économiques. Qui pouvait-on trouver de mieux que Dujardin pour nous offrir un parterre de roses, lui à qui l’on en envoie de la planète entière depuis qu’il se tait. Mais le comble c’est l’amour infidèle qui est banni exclu et censuré. C’est pourquoi il faut l’associer obligatoirement à cette année 2012, année présidentielle de toutes les vertus où les candidats et candidates aiment tant la France et les Français qu’ils ne cessent de leur faire la cour avec un monceau de promesses mensongères. Infidèles ils le seront à leur parole mais c’est si bon de rêver que demain l’on nous promet un monde meilleur plein d’amour et de justice sociale. C’est fou ce que l’Homme aime l’Homme surtout s’il est une femme désirée et convoitée. Journée des leurres tant amoureux que politiques, merci St Valentin pour ce moment de bonheur même s’il est surfait et totalement mensongé,  il faut y croire, surtout si l’on a sa moitié de pomme même interdite.

Jean Dujardin réalise

Mercredi 28 décembre 2011

2011 est vraiment l’année de Jean Dujardin. Après avoir empoché toutes les distinctions avec le film The Artist, le voilà de retour mais cette fois ci en plus de jouer il réalise. Nouveau pari après un film muet, un film à sketches, type de film qui fit fureur dans les années 60 mais qui depuis n’est pas très utilisé. Des gens qui ont le vent en poupe comme Guillaume Canet  ou Gilles Lelouche, s’associent à Jean Dujardin pour nous dépeindre une belle équipes de salopards pour notre plus grand enchantement.Dans cette aventure Dujardin et Lelouche associent leurs compagnes dans la vie. Comme son nom l’indique c’est une manière de conjurer la malédiction du mari volage par le rire. Bonne toile et surtout pour terminer l’année en toute tranquillité , pas de prise de tête pour ce genre de film qui se déguste comme une barbe à papa à la fête foraine.

Bravo à l’artiste

Mercredi 12 octobre 2011

The Artist, film de Michel Hazanavicius est a plus d’un titre original. Ce film est avant tout une vraie déclaration d’amour aux origines du 7e art, rendant hommage aux légendes du muet comme : Harold Lloyd, Beaster Keaton ou Charlie Chaplin. Mais tourner un film muet en noir et blanc relève du défi en 2011. Alors que ce film devait être présenté hors compétition, à la dernière minute il fit finalement partie de la compétition officielle au festival de Cannes 2011. Film auquel Robert de Niro, le président du Jury, aurait bien attribué la palme d’or si Jean Dujardin n’avait déjà obtenu le prix d’interprétation masculine. L’interdiction d’un double prix l’en empêcha. Le réalisateur offre à Bérénice Bejo et Jean Dujardin un rôle unique dans leur carrière qu’ils saisissent avec énormément de talent. Voilà un film loin d’un pastiche à la OSS 117, dont l’action se passe en 1927 où la révolution du parlant allait entrainer la disparition dans l’anonymat de toute une génération d’artistes. C’est  une superbe occasion de voir Jean Dujardin qui nous laisse sans voix dans son interprétation d’un rôle muet, où il apparaît comme l’acteur idéal pour s’exprimer sans mots et reste la vraie surprise de ce film..