Articles taggés avec ‘Woody Allen’

Il est né un 1er décembre

Vendredi 1 décembre 2017

Woody Allen

Le réalisateur, scénariste, acteur et humoriste américain, Allen Stewart Königsberg, dit Woody Allen, est né le 1er décembre 1935 à New York

Il est né le 1er décembre

Jeudi 1 décembre 2016

Woody Allen

Le réalisateur, scénariste, acteur et humoriste américain, Allen Stewart Königsberg, dit Woody Allen, est né le 1er décembre 1935 à New York

Ils sont nés un 1er décembre

Mardi 1 décembre 2015

Woody Allen

Le réalisateur, scénariste, acteur et humoriste américain, Allen Stewart Königsberg, dit Woody Allen, est né le 1er décembre 1935 à New York

Claire Chazal

La journaliste française Claire Chazal, est née le 1er décembre 1956 à Thiers.

Quelques brèves

Jeudi 23 octobre 2014

Sport et justice

Oscar Pistorius condamné à 5 ans de prison pour avoir assassiné sa petite amie. Il a été incarcéré avec 8 autres handicapés et pourra continuer à s’entrainer s’il le désire.

Économie

Henri Proglio, 63 ans, n’a pu sauver son poste malgré toutes ses connaissances dans le milieu politique. Le manitou d’EDF est remplacé à 2 ans et demi de sa retraite par l’ex patron de Thalès, Jean Bernard Lévy.

Culture CInéma

Woody Allen vient de sortir son dernier film, Magic in the Moonlight. Le réalisteur New Yorkais est tombé sous le charme de son actrice principale la jeune Emma Stone qui sera à nouveau dans le casting de son prochain film.

Leconte est bon

Mercredi 16 avril 2014

Décidément Patrice Leconte ne cesse de nous étonner. Avec la rigueur d’un métronome à la Woody Allen, ce réalisateur nous offre un long métrage par an, mais jamais dans le même registre. Cette fois ci avec Une promesse, il réalise en adaptant Stefan Zweig le plus British de ces longs métrages. Comme il se définit comme très maniaque, il a apprécié le professionnalisme des acteurs outre manche.

A l’instar de Rebecca Hall qui joue la jeune épouse, l’équipe des acteurs anglais a été séduite elle aussi par ce Frenchie de 66 ans qui travaille à l’ancienne, présent derrière la caméra. Le réalisateur entre en transe à chaque sortie de film, mais il avoue que cette fois-ci il adore le film et se trouve plus flegmatique est-ce qu’il aurait gagné par cette spécialité britannique?  Pour ce film en costume sentant bon le thé chaud et l’eau de rose, Leconte nous offre une une magnifique Romance avec un zeste dramatique, du bel ouvrage. De toute façon Patrice Leconte assume totalement ses choix et dit : “Je revendique, je suis parfaitement sentimental”. Voilà un beau film où ce spécialiste de la pub nous vend du sentiment, des pincements de coeur ou des larmes de bonheur à une époque où le l’on a presque honte d’être dépassé. A consommer sans modération…

Vive décembre !

Dimanche 1 décembre 2013

C’est le dimanche 1er décembre 1935 que naissait le cinéaste américain Woody Allen

Alain Bashung est né le 1er décembre 1947 à Paris

Ce personnage important de la scène rock française nous a quitté le 14 mars 2009 à l’âge de 61 ans

La profession le sachant atteint d’un cancer le fêta lors de la cérémonie des Victoire des la Musique lire l’article en cliquant ici

lire sa nécrologie en cliquant ici

L’actuel présentateur phare du Grand Journal sur Canal +, Antoine de Caunes est lui aussi né un 1er décembre  en 1953

Aujourd’hui c’est la journée internationale de la lutte contre le Sida

Woody Allen de retour au États-Unis

Jeudi 26 septembre 2013

Le nouveau Woody Allen sur nos écrans est toujours un phénomène. Il est comme le vin, il y a des crus plus ou moins bons, mais il faut le goûter pour se faire une idée. Après avoir tourné 7 films sur les 8 derniers dans de nombreuses métropoles européennes comme Barcelone, Londres, Paris ou Rome, c’est le retour au USA du cinéaste qui a choisi comme décors de son dernier film Blue Jasmine, San Francisco. Woody Allen nous propose là, comme il le fit avec Diane Keaton, Mia Farrow ou Scarletf Johanson, un nouveau portrait intimiste d’une paumée dépressive jouée par l’éblouissante Cate Blanchett.

De New-York à San Francisco,  par un jeu perpétuel de flash-backs, nous scrutons le présent de cette mythomane au travers du passé qui rétablit la vérité. Le film repose sur presque entièrement sur les frêles épaules de l’Australienne de 44 ans férue de théâtre. Si la star juge son visage “extrêmement banal, donc malléable”, elle a l’art d’en tirer sa quintessence. Souvent nommée aux Oscars, Cate Blanchett pourrait bien se retrouver à nouveau en lice pour le prochains Oscars, même si elle en a déjà remporté un en 2005 dans “Aviator”. Pour Blue Jasmine, film plus dramatique que d’habitude, Woody Allen  a su trouvé en Cate Blanchett, une actrice qui ne cesse de nous envoûter dans ce rôle qu’elle interprète avec brio.

Histoire Romaine de Woody Allen

Mercredi 4 juillet 2012

Après le succès aussi planétaire qu’inattendu de Minuit à Paris, Woody Allen inépuisable réalisateur de 76 ans se paye de luxe de réaliser un de ses plus vieux rêves. Il a toujours eu envie de se retrouver dans les pas de Fellini, Rossellini ou Comencini, autant de maîtres des années 60 qui lui ont donné envie de passer à la réalisation. Ce mercredi sort sur nos écrans To Rome with love, sa vision d’une histoire plus dramatique que les précédentes, tournée dans la ville éternelle. Voilà cinq ans qu’il n’apparaissait plus dans ses films, avec ce dernier film il décide de se remettre en scène auprès de Pénélope Cruz, Alec Baldwin et de l’exubérant  Roberto Benigni. Le film déjà sorti en Italie fut plutôt accueilli fraîchement par la critique. Cette dernière l’accuse d’avoir usé et abusé des stéréotypes italiens, à tel point que Il Fato Quotidiano  écrit :” L’Italie y est tournée en ridicule”. Cela ne va certainement pas arrêté Woody Allen qui déjà est sur un projet New-Yorkais, sa ville fétiche et qui déclare : “Il n’est pas question que je me retire des plateaux…C’est ma raison de vivre”. Comme on ne rit jamais aussi bien que de ses voisins, il est possible que vous trouviez cette vision caricaturale de l’Italie tout à fait à votre goût. On sait qu’au rythme d’un film par an ou presque dans la production ininterrompue de Woody Allen, il y a à boire et à manger toujours pour les fans.

The Artist du jamais vu aux Oscars

Mardi 28 février 2012

Après Roman Polanski pour le pianiste, Michel Hazaniavicius devient le deuxième réalisateur Français à accéder à la prestigieuse statuette et déclare : «Je suis le réalisateur le plus heureux du monde». Mais en 84 ans, pour la première fois de l’histoire de l’Académie des Oscars, un film Français reçoit l’Oscar du meilleur film. Quant à Thomas Langman, après avoir rendu hommage à son père Claude Berri, le producteur du film, a remercié l’Académie pour lui avoir offert «le prix dont tout le monde rêve».

Pour Jean Dujardin, c’est une revanche et quelle revanche sur sa déception au César. Un Oscar ne vaut-il pas un César ? C’est à croire que la France ne puisse jamais faire comme tous les autres et doive toujours se démarquer. Mais si Jean Dujardin avait eu le César du meilleur acteur, Cécile Bejo, la grande oubliée outre atlantique,meilleure actrice, et que l’Académie des César donne à Michel Hazaniavicius un César, et à The Artist un César que restait -il pour les autres? Leurs yeux pour pleurer.

Il s’agissait donc de faire un geste vers une comédie et surtout pour Intouchables succès très populaire, ce qui n’enlève en rien les qualité à Omar Sy qui fait dans ce film une prestation très remarquée. Voilà certainement ce qui value à Jean Dujardin en France, son manque de statuette et certainement un goût de frustration. Nul n’est prophète en son pays dit-on, cette maxime lui va comme un gant. Mais tout ça sent les petites magouilles interprofessionnelles ce qui est souvent un tronc commun dans toutes les remises des prix en France, qu’elles soient littéraires ou cinématographiques. Vouloir ménager la chèvre et le choux, à certainement du coup valu à Jean Dujardin de s’imposer devant le charismatique sexe symbole George Clooney, ou le séduisant Brad Pitt. Il n’en reste pas moins que The Artist obtient 5 Oscars et ça c’est du jamais vu pour le cinéma Français.

Mais il faut tout de même noter que la fabuleuse actrice Meryl Streep a obtenu un Oscar de la meilleure actrice pour sa fabuleuse interprétation de la Dame de Fer, dans un film qui a fait un magnifique flop. Mais le triomphe Français ne s’arrête pas là, puisque Woody Allen, réalisateur surtout apprécié dans l’hexagone, reçoit l’Oscar du Meilleur scénario original pour Midnight in Paris, on croit rêver. C’est en fait la France et son savoir faire qui semble faire un carton plein.

La conquête de la croisette

Mercredi 18 mai 2011

Aujourd’hui tout le monde attend l’événement sur la croisette, mais aussi dans vos salles de quartier, la sortie du film La Conquête de Xavier Durringer, avec un remarquable scénario de l’imminent et impertinent Patrick Rotman. Genèse délicate pour un film qui a rendu les sponsors et financiers fébriles et frileux, on se demande bien pourquoi ? Du coup le tournage fut peu évident compte tenu du sujet du film, Nicolas Sarkozy lui-même décrit dans sa fulgurante ascension pour la magistrature suprême du pays. Il coule de source qu’aucune administration n’a pris le risque de collaborer, sans compter qu’elles n’ ont pas hésiter, dans la mesure de leurs compétences, à  faire barrage autant que faire ce peut, à un projet qui dérange. Il faut aussi signaler, qu’en France c’est une première, jamais encore un film n’avait été réalisé sur un président vivant et en exercice, nous ne sommes pas en Amérique, nous l’apprenons actuellement tous les jours. La cerise sur le gâteau, c’est que ce long métrage  soit présenté à Cannes en plein festival, même s’il est hors compétition. Du reste pour ce film hors norme, il fallait un acteur considérable. Denis Podalylès, sociétaire de la Comédie Française s’avère dans ce rôle plus vrai que  vrai, tant le mimétisme est troublant. Bernard le Coq dans son  interprétation de Jacques Chirac est remarquable. Quant à Florence Pernel, elle est totalement Cécilia. Que dire de plus sinon que ce sera certainement l’événement de la croisette qui éclipsera sans nul doute, Mignith in Paris de Woody Allen où apparaît Carla Bruni-Sarkozy et qui fit l’ouverture du festival. C’est un film incontestablement à voir et à déguster sans modération.