Articles taggés avec ‘Xavier Bertrand’

Il est né un 21 mars

Jeudi 21 mars 2019

Xavier Bertrand

L’homme politique français Xavier Bertrand, est né le 21 mars 1965 à Châlons-sur-Marne (actuellement Châlons-en-Champagne).

Ils sont nés un 21 mars

Lundi 21 mars 2016

Xavier Bertrand

L’homme politique français Xavier Bertrand, est né le 21 mars 1965 à Châlons-sur-Marne (actuellement Châlons-en-Champagne).

Joyeux anniversaire

Samedi 21 mars 2015

L’homme politique français Xavier Bertrand, est né le 21 mars 1965 à Châlons-sur-Marne (actuellement Châlons-en-Champagne).

L’homme d’État yéménite Ali Abdallah Saleh est né le 21 mars 1942.

Wauquiez se fait recardrer dans ses débordements

Vendredi 13 mai 2011

Laurent Wauquiez semble être l’homme par qui la polémique arrive. De plus en plus, on mesure des distorsions importantes,  pour ne pas dire des fossés qui se creusent entre les différents courants au sein de l’UMP, plus divisé qu’uni semble-t-il actuellement. On a du mal à croire que c’est uniquement de son fait que Laurent Wauquiez un matin en se levant s’en soit pris au RSA alors qu’il n’est pas en charge du dossier. N’est-ce pas là encore un ballon d’essai, pour mesurer la résistance et les divergences des députés et les réactions de l’opinion publique. Après on gronde, on recentre par voix de presse, de manière très médiatique, pour montrer combien on maîtrise la situation. Peut-on et doit on y croire ? Surtout que Laurent Wauquiez a eu l’appui de Xavier Bertrand mais aussi de Jean-François Coppé, le patron de l’UMP. Le ministre chargé des affaires européenne avait pourtant persisté et signé en déclarant dire : ” ce que beaucoup de français pense tout bas”, alors que Roselyne  Bachelot grondait. Après un rappel à l’autre du premier ministre, le dernier mot est revenu comme toujours au président Sarkozy, qui en conseil des ministres, a invité les ministres, en quelque sorte, à s’occuper de ce qui leur incombe et pour le reste à faire profil bas. Il est curieux tout de même que les ministres prennent autant de liberté en une période prés électorale qui se dessine. Le doute demeure, et je ne pense pas que ce soit le seul fait de ma vision machiavélique de la politique.

Mediator provoque aussi des amnésies

Mardi 28 décembre 2010

Le  3 juin 2010 sort l’ouvrage de la pneumologue Irène Franchon “Mediator 150mg” avec comme sous-titre “Combien de morts ?” Le laboratoire Servier intente lui intente alors un procès que le sous-titre soit retiré, mais en novembre la caisse d’assurance maladie dénombre au moins 500 morts liés au médicament. Le Figaro publie dans une autre estimation qui compterait entre 1 000 et 2 000 décès. L’affaire ne cesse de rebondir et de faire les gros titres de la presse. Xavier Bertrand, actuel ministre de la santé, veut tout savoir. Que va-t-il apprendre sur lui déjà ministre de la santé en 2006  sur son inertie de l’époque? Comment se fait-il, à l’heure des déremboursements systématiques d’un tas de médicaments, alors qu’une commission l’avait pointé comme sans intérêt , que le Mediator soit resté toujours remboursé au maximum depuis sa création en 1974 ? S’il est prouvé que ce médicament est inefficace pour le diabète mais plutôt utilisé comme coupe-faim, il semble aussi, d’après le bon mot du Canard Enchainé, qu’il ait tué la mémoire de bon nombre de ministres de la santé depuis 1998, malgré les mises en garde de plus en plus sérieuses.

Didier Lombard a su convaincre

Vendredi 2 octobre 2009

didier-lombard

Lombard malgré le soutien de Xavier Darcos et Xavier Bertrand semblait menacé dans ses fonctions après le 24e suicide chez France Télécom. Sa formule malvenue, alors qu’il voulait faire cesser “la mode” des suicides dans le groupe, fit grincer plus d’une dent. Au moment où l’opposition demande tout bonnement sa démission, Christine Lagarde convoque le PDG de France Télécom. Il doit faire ses preuves et prouver qu’il est capable d’enrailler cette funeste série. “L’État est actionnaire”, a prévenu Christine Lagarde, qui veut donc  “savoir s’il aura la détermination et la force de mettre en œuvre ce qui doit être mis en œuvre pour tempérer ce qui se passe et la violence de ce qui se passe…Il ne faut pas ajouter la crise à la crise, ce n’est pas une personne qui est responsable, notamment de la mutation technologique qu’ont connu les télécommunications”, a estimé le ministre du Travail sur BFM. Sa consœur à l’Economie, elle, se dit “sure” que Didier Lombard “fait de son mieux” mais veut s’assurer que celui-ci est capable de “remonter le courant” et “vraiment prendre à bras le corps ces problèmes, qui sont des problèmes humains à dimension très grave”. Voyons nous là une intimidation factice pour satisfaire l’opinion publique qui a les yeux rivés sur le PDG ou une réelle sanction se profilerait-elle à l’horizon ? Il semble que les appuis politiques de Didier Lombard aient fait la différence…

L’UMP se la joue People

Jeudi 5 mars 2009

gilbert-montagneMontagné et Douillet se sont toujours montrés proches de l’UMP, mais quant à intégrer la nouvelle direction du parti, il n’y avait qu’un pas, il est franchi. Sous la direction de Xavier Bertrand, nouveau secrétaire général, Gilbert Montagné se verra confier le secrétariat national au Handicap et David Douillet celui des Sports. Certes ils sont, l’un et l’autre,  totalement dans leur élément, mais il faut bien voir en ces nominations une manière de faire une certaine diversion médiatique, au moment où le PS vole la vedette aux sarkozistes sur tous les médias. Leurs couacs à répétitions et leurs guerres intestines ne cessent de faire couler de l’encre à flots. Il est vrai que le PS depuis quelques temps emploie la politique de l’urne brûlée. Le maire de Lyon, Gérard Collomb, désabusé a même dit sur les ondes “il faut vraiment être de gauche pour continuer à être au PS”. En bien ou en mal, il faut faire parler de soi ! Nicolas Sarkozy, le Président grand gourou médiatique sait de quoi il parle. Quant à Nadine Morano qui a toujours dit-on le mot pour rire, elle n’hésite pas à dire sérieusement ” Ce n’est pas un choix people. C’est un enrichissement très fort de notre parti.” Franchement si ça continue la langue de bois l’étouffera.

La nomination de François Pérol grille le feu vert

Vendredi 27 février 2009

francois-perolNicolas Sarkozy nomme François Pérol à la tête de la futur banque composée de la fusion de la Caisse d’Epargne et de la banque populaire. l’Etat aurait à terme 20% du capital de ce nouveau groupe. Le chef de l’Etat affirme que “La commission de déontologie a eu l’occasion de donner son point de vue, il sera rendu public”. En réalité la dite commission aurait pu appouver une telle promotion d’un des conseillers du Président, si elle avait été au courant, cela ne fait aucun doute. A priori elle aurait été avertie, du même coup nous aussi. “L’Elysée aurait tort de s’en priver, nos critères sont souples”, indique un membre de la dite commission qui de toute façon entérinera l’affaire le 11 mars prochain, lors de sa future session. Là encore nous assistons à un jeu de chaise musicales. Xavier Musca, directeur du Tésor, succédera à François Pérol, et sera lui même remplacé par Ramon Fernandez, énarque de 41 ans, originaire du Trésor, ancien “dircab” de Xavier Bertrand au ministère du Travail. Nicolas Sarkozy a dit, la commission fera ce qu’on lui dit , Pérol dirigera  en étant dirigé de l’Elysée. Tout va très, tout va très bien!

Hortefeux au Travail

Dimanche 18 janvier 2009

Voilà que nous sommes passé  de la rumeur, au réel “mini-remaniement” gouvernemental. Brice Hortefeux  quitte le ministère de l’Immigration. L’occasion pour lui de dresser son bilan. Pour la seule année 2008, le ministre a dépassé ses objectifs avec 29 796 “éloignements” sur les 26 000 prévus. Une performance qui permet au ministre de se voir décerner le titre de “Stakhanov de l’expulsion” par l’association RESF. Besson remplace Hortefeux qui remplace Bertrand qui remplace Devedjian.Un jeu des chaises musicales certes mais avec la part du lion pour Brice Hortefeux qui hérite aussi de la ville. Nous voilà  fixé sur le profil d’un  nouveau gouvernement lifté de près. Mais la cerise sur le gâteau c’est la nomination contre toute attente de Kosciusko-Morizet à l’économie numérique, sorte de placard doré des nouvelles technologies.

L’Elysée choisit la direction de l’UMP.

Jeudi 11 décembre 2008

Cela évitera tous les débordements médiatiques, c’est le fait du Roi. “Il ne faut pas oublier que celui qui a la confiance de Sarkozy, c’est Hortefeux. On peut imaginer une réorganisation complète avec lui devenant vice-président chargé des investitures, à la place de Jean Claude Gaudin”. Une manière aussi de chaperonner ce “chouchou” encore bien expérimenté. Il faut aussi préciser qu’il est prêt à quitter son poste actuel de ministre du travail, pour assumer pleinement cette nouvelle fonction.

Objectifs, éviter que l’UMP ne s’endorme sur ses lauriers et préparer, les européennes, les régionales et bien entendu 2012. Patrick Devedjian n’était pas l’homme de la situation, d’où sa promotion. Seule ombre au tableau, le très médiatique et très ambitieux Jean-François Copé, patron des députés de l’UMP, qui “colle à la culotte” de Xavier. Mais Copé, invité du grand journal sur canal+ a déclaré “les jeux sont faits!” Donc pour Xavier Bertrand la voie royale semble toute tracée.