Articles taggés avec ‘François Baroin’

Il est né un 21 juin

Dimanche 21 juin 2020

Francois Baroin

L’homme politique français, François Baroin, est né le 21 juin 1965 dans le 12e arrondissement de Paris.

Ils sont nés un 21 juin

Mardi 21 juin 2016

Lana Del Rey

L’auteure-compositrice-interprète américaine, Elizabeth Woolridge Grant,mieux connue sous le nom de Lana Del Rey, est née le 21 juin 1985.

Francois Baroin

L’homme politique français, François Baroin, est né le 21 juin 1965 dans le 12e arrondissement de Paris.

Joyeux anniversaires

Dimanche 21 juin 2015

Francois Baroin

L’homme politique français, François Baroin, est né le 21 juin 1965 dans le 12e arrondissement de Paris.

Lana Del Rey

L’auteure-compositrice-interprète américaine, Elizabeth Woolridge Grant,mieux connue sous le nom de Lana Del Rey, est née le 21 juin 1985.

L’effet Baroin

Jeudi 10 novembre 2011

Avec cette forme d’angélisme, sa tête de jeune homme sage genre premier de la classe on a du mal à se douter que derrière ces traits se cache un loup politique qui met par ses propos le feu à l’assemblée. Effet de manche, tirade anti PS il faut se positionnerpourquoi pas comme le prochain ministrable et qui sait le futur premier ministre de celui qui peut être réélu, Nicolas Sarkozy. Ce dernier sera certainement sensible à ceux qui le défende alors qu’il est au plus bas des sondages et qu’il annonce l’austérité au nom du triple A. Baroin joue là son avenir politique au sein de l’UMP comme un leader, un incontournable. Pourquoi pas prendre la place de Copé, par un jeu de chaise musical, enfin tous les coups sont permis. On pourrait croire que sa tirade a dépassé sa pensée, du moins faut-il l’espérer, sans en être persuadé. Parce que dire que le PS a pris le pouvoir par “effraction” cela va très très loin. Il a mis le feu au Palais Bourbon. Bernard Accoyer qui avait déjà été secoué et pourchassé par des députés fut un temps,  a senti le vent du boulet et n’a pas hésiter,même si c’est un fait rare, à suspendre la séance. Voilà qui est soit dit en passant un véritable camouflet pour les électeurs français qui pour Mr Baroin ne savaient sans doute pas ce qu’ils faisaient.  Mr le Ministre aurait pu faire l’économie de cette remarque, des plus insultantes pour une démocratie en crise d’inspiration.

La guerre des chiffres est déclarée

Samedi 22 octobre 2011

La campagne présidentielle 2012 va-t-elle dépendre des agences de notation financière ? Au lendemain des primaires, la droite agite le spectre de la perte de notre triple A si la gauche passait, alors même que cette note peut être perdue dès à présent. Nous voilà donc tributaires du monde de la finance et de ses agences de notation, mais cela n’est pas une vraie surprise. Après les Etats-Unis, voici que l’Europe est en tête de gondole à propos de la crise de la dette. Alors qu’il y a peu encore les agences de notation assuraient qu’elles ne toucheraient pas à la note française, voilà un brusque revirement de situation. L’annonce de Moody’s d’une réévaluation à la baisse avec possibilité d’une perte du triple A français, fait l’effet d’un pavé dans la mare. Cette alternative pourrait mettre à mal tout le dispositif européen pour endiguer la dette. Dans la foulée la même agence vient de porter un coup dur à l’Espagne en abaissant sa note de deux points.

Voilà maintenant une excellente raison pour justifier une politique de rigueur et le gouvernement annonce un nouveau tour de vis en pleine année électorale. Valérie Pécresse vante son budget  ”sous le signe des réformes et des économies”, notamment une baisse des dépenses de l’Etat pour la première fois depuis 1945. Elle ajoute “Grâce à cette action, la France reste crédible et notre notation est préservée”.  Mais peut-on encore faire croire que l’on maîtrise les choses, alors que nous dépendons du bon vouloir des agences de notation? Les annonces se multiplient et dénotent une grande fébrilité du gouvernement, qu’elle soit feinte ou non. Une chose est certaine, cette insécurité nouvelle sera sans nul doute exploitée dans le cadre de la campagne présidentielle 2012. Le compteur de la derrière convention de l’UMP sur le projet du PS montre bien que la guerre des chiffres est déclarée, avec son règne des contre-vérités.  Que nous reste-t-il si ce n’est nous indigner ? Certainement ne pas oublier d’aller voter !

La facture de la fracture

Mardi 26 octobre 2010

Le compte n’est pas bon, mais l’ardoise est salée. Alors que la jeunesse est plus que jamais dans la rue, qu’une bonne majorité des citoyens refuse cette réforme, la trouvant injuste,  la machine s’affole et passe en force. Nous ne sommes pas à l’ère de la négociation, c’est une chose en France que nous ignorons. Il semble que seule la grève dure puisse entamer un semblant d’échange entre le gouvernement et le peuple, et à ce jour, rien de déterminant. Contrairement à de nombreux pays européens qui négocient puis agissent, on voudrait nous faire croire qu’en France il vaut mieux agir au plus vite et négocier éventuellement après, foutaise! Facile ensuite de brandir la facture. François Baroin déclare : “ça commence à coûter cher, c’est une crise dont la France n’a pas les moyens de se payer le luxe”. Si la facture des grèves et des deux semaines de blocages s’élève d’après la ministre de l’Économie Christine Lagarde, à un montant “entre 200 et 400 millions d’euros par jour”, à qui la faute ? Est-ce là le coup de l’entêtement imbécile de français qui de toute manière paieront la note ? Non, c’est surtout et avant tout, la facture du désespoir de ne pas être compris ni entendu.

Let’s Recap…récapitulons

Dimanche 28 mars 2010

Remaniement, barre à droite, toute !

Mardi 23 mars 2010

francois-baroinMême si d’après la formule du président : “A élections régionales, conséquences régionales”, il semble pourtant que la défiance de son électorat des présidentielles 2007 soit nette et précise. Aussi Nicolas Sarkozy dit avoir entendu le message, du moins celui des électeurs déçus, de droite et d’extrême droite. Le FN lors de ces régionales semble avoir retrouvé ses électeurs confisqués en 2007. Au lendemain de la débâcle de l’UMP, un remaniement gouvernemental est la première réplique du séisme rose. Barre à droite toute, afin d’éviter les écueils et désamorcer la grogne de la majorité parlementaire orchestrée par Jean-François Copé. L’ouverture se fait aux chiraquiens et vilpinistes, histoire de sauver les meubles dans une maison qui brûle. François Baroin, ex ministre de Jacques Chirac qui avait violemment critiqué l’ouverture à gauche, remplace Éric Woerth nommé ministre du Travail à la place de Xavier Darcos, bouc émissaire sacrifié pour sa cuisante défaite. Marc-Philippe Daubresse est nommé ministre de la Jeunesse et des solidarités en place de Robert Hircsh sortant. Le Villepiniste Georges Tron, député de l’Essone, devient secrétaire d’État à la Fonction publique. Dès maintenant les regards se tournent vers l’horizon 2012 et les prétentions élyséennes de Jean-François Copé et de Christine Boutin s’affichent. Quant à Villepin il prépare un nouveau parti qui sera officialisé en Juin. L’union sacrée de la droite présidentielle a-t-elle fait long feu ?

xavier-darcos1